La mobilisation anti-CPE minute après minute

— 

La manifestation organisée mardi matin à Marseille pour demander le retrait du contrat première embauche (CPE) a rassemblé 200.000 à 250.000 personnes, ont estimé les syndicats, la préfecture de police n'étant pas en mesure de fournir de chiffre à 12H30.
La manifestation organisée mardi matin à Marseille pour demander le retrait du contrat première embauche (CPE) a rassemblé 200.000 à 250.000 personnes, ont estimé les syndicats, la préfecture de police n'étant pas en mesure de fournir de chiffre à 12H30. — Boris Horvat AFP

20h19
Une dizaine d'interpellations à Lille

Une dizaine de jeunes gens, interpellés lors de heurts avec les forces de l'ordre à l'issue de la manifestation lilloise mardi après-midi contre le CPE, ont été placés en garde à vue en début de soirée, a-t-on appris de source policière.

20h30
Entre 1000 et 1800 manifestants à Fort-de-France

Entre 1.000 (selon la police) et 1.800 (selon les organisateurs) lycéens, étudiants et salariés ont manifesté mardi dans les rues de Fort-de-France (Martinique) pour demander le retrait du Contrat Première Embauche (CPE).

20h23
Mobilisation de 19,74% dans les CHU

Le taux de mobilisation des personnels de la fonction publique hospitalière lors de la journée de grève organisée mardi contre le CPE a été de 19,74% dans les centres hospitaliers universitaires (CHU) et de 27,67% dans les centres hospitaliers (CH), selon la direction des hôpitaux (Dhos).

20h07
Dernières arrivées à République

Les derniers participants à la manifestation parisienne sont arrivés peu avant 20H00 place de la République, où des incidents continuaient d'opposer certains manifestants aux forces de l'ordre, a constaté un journaliste de l'AFP.

19h37
Une cinquantaine d'étudiants anti-CPE envahissent l'AFP

Une cinquantaine d'étudiants, pour l'essentiel de Paris X-Nanterre, ont envahi mardi en fin d'après-midi les étages de l'Agence France-Presse pour protester contre la "désinformation".

19h33
Toulouse: la place du Capitole évacuée, plusieurs interpellations

Les forces de l'ordre ont évacué mardi en fin d'après-midi la place du Capitole de Toulouse, où quelques centaines de jeunes s'étaient installés après la manifestation anti-CPE, procédant à plusieurs interpellations.

19h31
Poursuite des heurts place de République après l'ordre de dispersion

Des heurts sporadiques se poursuivaient mardi peu après 19h15 sur la place de la République, plus de trois heures après l'arrivée de la tête de la manifestation anti-CPE à Paris.

19h30
200 interpellations en marge de la manifestation parisienne

Quelque 200 personnes ont été interpellées en marge de la manifestation parisienne anti-CPE après des heurts avec des casseurs et des incidents, a annoncé la préfecture de police de Paris (PP) selon un bilan établi à 19h.

19h24
387 interpellations en France à 19H00, selon la police
Les forces de l'ordre avaient interpellé 387 personnes soupçonnées de s'être livrées jeudi à des actes de violence en marge des manifestations anti-CPE, selon un bilan policier établi à 19h.

19h23
10.000 à 12.000 manifestants anti-CPE à Dijon: quelques incidents

Quelque 10.000 manifestants, selon la police, 12.000 selon les organisateurs, ont défilé contre le contrat première embauche (CPE) mardi après-midi à Dijon, où quelques incidents ont eu lieu en fin de manifestation.

19h14
CPE: incidents en fin de manifestation à Grenoble

Des incidents ont émaillé mardi la fin de la manifestation anti-CPE à Grenoble, deux policiers ayant été blessés et 35 personnes interpellées à 18h00. Deux devantures de magasins ont été endommagées, ainsi que plusieurs voitures. 

19h10
Plus de 3 millions de manifestants, confirme la CGT

La CGT a confirmé mardi en début de soirée son évaluation de la participation aux manifestations anti-CPE partout en France, qui dépasse, a-t-elle affirmé à l'AFP, les "trois millions de manifestants".

19h07
Plus d'un million de manifestants anti-CPE en France (police)

Environ 1.055.000 manifestants anti-CPE ont été comptabilisés mardi en France, soit plus du double que le 18 mars, selon les chiffres de la police nationale (DGPN).

19h06
92.000 manifestants anti-CPE à Paris (police)

Quelque 92.000 personnes ont défilé hier à Paris contre le CPE, selon le décompte définitif de la direction générale de la police nationale (DGPN).

19h00
Plusieurs émissions de France 3 et Radio France perturbées par la grève

Plusieurs émissions de la chaîne France 3 ainsi que les différentes antennes de Radio France ont été perturbées hier par l'appel à un arrêt de travail de 24 heures lancé par certains syndicats, notamment de journalistes, pour obtenir le retrait du CPE.

18h41
30% de grévistes dans les ministères

Près de 30% des agents de la fonction publique d'Etat ont fait grève mardi dans le cadre de la journée de mobilisation anti-CPE.
Par ailleurs, le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, a estimé sur RTL que le président de la République, Jacques Chirac, devait "intervenir très rapidement", après les manifestations contre le CPE qui ont rassemblé entre 1 et 3 millions de manifestants aujourd’hui.

18h31
Légers incidents à Brest et à Vannes après les manifestations anti-CPE

Des heurts de portée limitée ont opposé jeunes aux forces de l'ordre mardi après-midi à Brest et Vannes à l'issue des manifestations contre le CPE.

18h27
De 25.000 à 80.000 personnes à Lille, incidents en fin de manifestation

Quelque 80.000 personnes, selon les syndicats, 25.000, selon la police, ont défilé mardi à Lille contre le CPE, une manifestation marquée par des incidents entre jeunes et policiers au moment de la dislocation du cortège.

18h26
Entre 23.000 et 50.000 manifestants à Montpellier contre le CPE

Entre 23.000 personnes selon la police et de 40.000 à 50.000 personnes selon la CGT ont défilé dans une ambiance festive à Montpellier contre le CPE.

18h18
Heurts sporadiques place de République après l'ordre de dispersion

Des heurts sporadiques se poursuivaient mardi vers 18h sur la place de la République, deux heures après l'arrivée de la tête de la manifestation anti-CPE à Paris. "Nique ta mère, Sarkozy!", scandaient notamment des centaines de jeunes, qui harcelaient policiers et gendarmes massés sur les accès à la place, qui ont lancé plusieurs charges et recouru aux gaz lacrymogènes pour se dégager.

18h16

Entre 892.200 (police) et 2,68 millions (syndicats) de manifestants

Entre 892.200 (police) et 2,68 millions (syndicats) de personnes ont manifesté aujourd’hui contre le CPE à Paris et en province, selon un décompte partiel établi par l'AFP à 18h.

18h15
105 interpellations en marge de la manifestation parisienne

105 personnes ont été interpellées en marge de la manifestation parisienne anti-CPE après des heurts avec des casseurs et des incidents, a annoncé la préfecture de police de Paris (PP), selon un bilan établi à 17H00.

18h07

Solidaires avance l'idée d'une grève générale si Villepin ne cède pas

L'Union syndicale Solidaires a avancé, dans un communiqué, l'idée d'une "grève générale interprofessionnelle" si Dominique de Villepin ne retirait pas le CPE, estimant que "la balle est dans le camp du gouvernement".

18h01
Entre 1.000 et 3.000 manifestants anti-CPE à Pointe-à-Pitre

Plus de 3.000 personnes selon les organisateurs, un peu plus d'un millier selon la police, ont manifesté à Pointe-à-Pitre contre le CPE.

17h51
Petite manifestation étudiante de solidarité à Copenhague

Environ 200 étudiants et syndicalistes manifestent devant l'ambassade de France à Copenhague en signe de solidarité avec les jeunes en France opposés CPE.

17h48
"La loi ne peut être suspendue avant promulgation"

Le député PRG Roger-Gérard Schwartzenberg estime qu'il n'y avait "pas de suspension possible" de la loi Egalité des chances instaurant le CPE "tant que le texte n'était pas promulgué".

17h33
Entre 10.000 et 18.000 personnes à Perpignan


Entre plus de 10.000 (police) et 18.000 personnes (organisateurs) ont manifesté à Perpignan. Dans le défilé haut en couleurs, les organisations ont réussi à regrouper les salariés de secteurs public et privé, notamment de la grande distribution, mais également toute une série d'associations comme les altermondialistes ou les Faucheurs volontaires d'OGM sous leurs propres banderoles.

17h20
Plus de 10.000 manifestants à Dijon

Quelque 10.000 manifestants, selon la police, 12.000 selon les organisateurs, ont défilé à Dijon. Plusieurs centaines de lycéens et étudiants se sont échappés du cortège pour aller occuper les voies de la gare de Dijon durant une quinzaine de minutes.

17h18
Un million de manifestants, selon un proche de Sarkozy

Plus d'un million de manifestants ont été dénombrés en milieu d'après-midi dans toute la France, indique une source proche de Nicolas Sarkozy.

17h13
10.000 personnes dans les rues de Poitiers

Environ 10.000 personnes selon la police, 25.000 selon les syndicats, ont manifesté à Poitiers. Le cortège était ouvert par des jeunes, environ 3.000 étudiants-lycéens selon la police, suivis par les salariés du public et du privé.
A Niort (Deux-Sèvres), 6.000 personnes selon la police, 10.000 selon les organisateurs ont manifesté. Trois jeunes ont été interpellés et placés en garde à vue pour avoir tagué la préfecture et pour insultes à agents.
A Châtellerault (Vienne), 1.400 personnes ont défilé selon la police, 3.500 selon les syndicats.

17h07
150 vols annulés

Près de 150 départs ont été annulés dans les aéroports de Roissy et Orly, selon la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Selon ce bilan établi peu après 16h, "83 départs sur 673 prévus" ont été annulés à Roissy, ainsi que 64 départs sur 400 pour l'aéroport d'Orly.

17h06
Jusqu'à 60.000 personnes dans la rue à Lille


Quelque 60.000 personnes, selon les syndicats, 25.000, selon la police, ont manifesté mardi à Lille. La maire (PS) de Lille, Martine Aubry, ancienne ministre des Affaires sociales, était présente dans le cortège.

17h03
Heurts au centre de Rouen

Des heurts opposent quelques centaines de jeunes aux forces de l'ordre dans le centre de Rouen à l'issue de la manifestation anti-CPE qui a réuni, dans le calme, de 18.000 personnes selon la police à 40.000 selon les manifestants. Les CRS tentent de disperser les jeunes en utilisant des gaz lacrymogènes. Des vitrines de magasins sont brisées dans le centre historique de la ville et une vingtaine de personnes interpellées, selon la police.

16h57
Entre 10.000 et 20.000 manifestants à Metz


Entre 10.000 personnes, selon la police, et 20.000 selon les syndicats, ont manifesté dans le calme à Metz. Selon la police et la CFDT, il s'agit de la plus importante manifestation à Metz depuis novembre 1995. La moitié du cortège messin était composée d'étudiants et de lycéens.
Dans la Meuse, les manifestants étaient environ 1.200 (dont 400 jeunes) à Bar-le-Duc et 200 à Verdun, selon les syndicats et la préfecture.

16h46
27 jeunes interpellés dans le Val-de-Marne


Vingt-sept jeunes gens ont été interpellés en début d'après-midi dans le Val-de-Marne, dont 16 à proximité du lycée Darius-Milhaud au Kremlin-Bicêtre et 11 à Créteil. Au Kremlin-Bicêtre, les interpellations sont intervenues après que des jeunes ont essayé de voler le tiroir-caisse d'une boulangerie. Auparavant, un abribus et une cabine téléphonique avaient été dégradés à côté du lycée Darius-Milhaud par des manifestants. A Créteil, onze jeunes ont été interpellés après qu'une cinquantaine de lycéens de Saint-Exupéry se sont rendus au centre commercial Créteil-Soleil. Aucun dégât n'a été commis, les interpellations étant intervenues de manière préventive.
Aucune interpellation n'a eu lieu dans les gares.

16h42
Plusieurs dizaines de milliers de personnes à Nancy


La manifestation anti-CPE à Nancy a rassemblé entre 23.000 personnes selon la police et 40.000 à 50.000 selon les syndicats et les organisations étudiantes.
Une telle mobilisation à Nancy n'avait pas été enregistrée depuis les manifestations anti Le Pen après le premier tour de la présidentielle de 2002.

16h34
Incidents devant la préfecture du Calvados


Quelque milliers de jeunes ont bloqué les abords de la préfecture du Calvados à Caen avant d'être délogés par la police utilisant des gaz lacrymogènes. En début d'après-midi, des jeunes avaient placé des barrières, des palettes et des poubelles devant les deux issues de la préfecture avant l'intervention des forces de l'ordre qui les ont repoussés. Vers 16H30, environ 4.000 jeunes, selon la police, demeuraient aux abords de la préfecture, chantant, dansant et lançant des slogans anti-CPE.

16h32
Entre 521.050 et 1,9 million de manifestants en France


Selon un décompte partiel établi ville par ville par l'AFP à 16h, entre 521.050 manifestants (police) et 1,95 million (syndicats) ont manifesté à Paris et en province.

16h27
Incidents violents place de la République


Des incidents violents opposent un groupe d'une centaine de casseurs à des membres des services d'ordre syndicaux, à l'arrivée de la manifestation anti-CPE, place de la République à Paris. A la sortie du boulevard Beaumarchais, ce groupe a remonté en courant le flanc gauche du cortège après avoir volé plusieurs téléphones portables et appareils photo, poursuivis par le service d'ordre syndical. Un membre du service d'ordre de la CGT a indiqué qu'il s'agissait d'un groupe qui avait "déjà été repéré et sorti de la manifestation à la Bastille". Tous les commerces ont baissé le rideau sur la place de la République, peu avant 16H00.

16h23
Le cortège parisien arrive place de la République

Les premiers rangs de la manifestation parisienne anti-CPE arrivent, peu après 16H place de la République. Les responsables des organisations syndicales qui conduisaient le cortège partent aussitôt. Au même moment, les derniers rangs de la manifestation n'ont pas encore quitté la place d'Italie.

16h14
Mobilisation en Champagne-Ardenne

Quelque 6.000 personnes, selon la police, 13.000 selon les syndicats, défilent à Reims. A Troyes, la manifestation réunit 2.800 personnes selon la préfecture, 2.900 selon les syndicats qui qualifient la mobilisation d'"exceptionnelle". Même sentiment syndical à Charleville-Mézières dans les Ardennes: "On est 3.500, soit trois fois plus de ce qu'on était le 7 mars, où nous étions 1.200", déclare Jean-Louis Joffrin de la CGT. La préfecture des Ardennes donne le chiffre de 3.000 manifestants.
A Epernay et Châlons-en-Champagne, dans la Marne, chaque manifestation rassemble entre 1.000 et 3.000 personnes, selon la police ou les syndicats.

16h10
Environ 10.000 manifestants à Strasbourg

Entre 8.500 personnes, selon la police, et 15.000 selon les syndicats, défilent à Strasbourg sous un ciel nuageux traversé d'averses. La mobilisation est en forte hausse par rapport à la manifestation du 18 mars, qui avait rassemblé entre 4.500 et 10.000 personnes.

16h07
Toulouse : entre 18.000 et 50.000 manifestants


Entre 18.000 et 50.000 personnes, selon des estimations provisoires de la police et des organisateurs, manifestent à Toulouse. Réunis derrière la banderole de tête habituelle indiquant "Lycéens, étudiants, salariés, précaires, tous contre la casse du code du travail, contre la loi sur l'égalité des chances", les manifestants défilent sur les grands boulevards. De nombreuses délégations syndicales, dont plusieurs centaines de syndiqués des secteurs public et privé de la CGT, sont présentes dans le cortège à la tête duquel figurent de nombreux étudiants et d'élèves venus de lycées publics de Toulouse et de l'agglomération. Au milieu du cortège, Mouss et Hakim, chanteurs de l'ex-groupe Zebda, reprennent des slogans et des chants des Motivé-e-s. 

16h06
700.000 personnes à Paris

La manifestation parisienne contre le CPE réunit quelque 700.000 personnes, selon une évaluation de la CGT.

16h01
Heurts au centre de Rennes

Des heurts se sont produits dans le centre-ville de Rennes tandis que le trafic SNCF a repris, après l'évacuation des voies investies par des jeunes gens. Après avoir quitté la gare, plusieurs milliers de jeunes se sont dirigés vers le centre-ville et faisaient face, peu avant 16h, aux CRS, notamment devant le siège local de l'UMP. Des pierres et des bouteilles ont commencé à être lancées sur les forces de l'ordre.

15h53
Incidents en fin de manifestation à Grenoble

Des incidents émaillent la fin de la manifestation anti-CPE à Grenoble, la police utilisant des flashballs et des gaz lacrymogènes contre des jeunes qui voulent investir le siège isérois de l'UMP, et devant la gare SNCF. Une dizaine de personnes avaient été interpellées vers 15H00, selon la police, mais aucune grosse dégradation n'avait été constatée. Des groupes de jeunes, très mobiles, se rassemblent en divers endroits du centre ville, jetant parfois des projectiles en attendant d'être délogés par les forces de l'ordre. Les plus actifs seraient, selon la police, environ 500.

15h06
Des anti-CPE bloquent l'accès au Mont Saint-Michel

Quelque 400 personnes selon la police, 600 selon les organisateurs, manifestent au Mont Saint-Michel en bloquant notamment l'accès au célèbre rocher. Les manifestants, parmi lesquels une centaine de jeunes selon la police, ont bloqué pendant une heure les parkings situées sur la digue conduisant au rocher, avant de pénétrer à l'intérieur du Mont et de placer des banderoles anti-CPE sur les remparts.

14h56
Des incidents provoqués par des casseurs dès le début de la manif

Une centaine de casseurs tentent de pénétrer dans un supermarché boulevard de l'Hôpital (XIIIe arrondissement), brisent les vitres d'un café adjacent, en tête de la manifestation anti-CPE à Paris. La police interpelle plusieurs casseurs présumés au sein même du cortège. Les casseurs, pour la plupart revêtus de capuches et masqués, agressent également des manifestantes, qu'ils frappent jusqu'à ce qu'elles lâchent leur sac ou leur téléphone portable. Un groupe d'une centaine de casseurs précède le cortège, tandis qu'un autre évolue vers l'arrière.

14h54
"3 millions de manifestants ", selon la CGT

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, affirme qu'il "y avait trois millions" de manifestants mardi en France, "un chiffre historique".

14h43
Début la manifestation parisienne

La manifestation parisienne anti-CPE, forte de plusieurs dizaines de milliers de personnes selon les syndicats, démarre à 14H30 place d'Italie (XIIIe) en direction de la place de la République (IIIe). Derrière la banderole de tête, où l'on peut lire "retrait du contrat première embauche", les dirigeants syndicaux ouvrent la marche, notamment Bernard Thibault (CGT), François Chérèque (CFDT), Jean-Claude Mailly (FO), Bruno Julliard (UNEF), Jacques Voisin (CFTC), Gérard Aschieri (FSU), Alain Olive (Unsa), Annick Coupé (Solidaires). Le carré de tête est protégé par plusieurs rangs d'un important service d'ordre syndical qui, peu avant le début de la manifestation, s'est accroché brièvement avec des groupes de jeunes le visage masqué par des foulards, qui marchent devant le cortège. Les étudiants et lycéens qui défilent en nombre derrière le carré de tête reprennent des slogans tels que "Chirac, Villepin, Sarkozy, votre période d'essai est finie !" Le cortège est particulièrement dense, débordant sur les trottoirs.

14h26
740 arrêts de travail dans la métallurgie


La CGT Métallurgie recense "740 arrêts de travail" dans l'ensemble des entreprises du secteur, indique son secrétaire général, Daniel Sanchez, qui espère "dépasser le millier" avant la soirée.

14h24
Entre 31.000 et 100.000 manifestants à Bordeaux

Quelque 31.000 personnes, selon la police, plus de 100.000 selon les organisateurs, défilent dans les rues de Bordeaux. De nombreux lycéens et étudiants sont en tête de la manifestation suivis par les salariés et les syndicats, dont une forte représentation de la CGT.

14h03
Mobilisation "doublée" dans plusieurs villes et régions, selon la CGT

La mobilisation dans les défilés contre le CPE est le "double" de celle du samedi 18 mars dans plusieurs villes et régions de France selon les premières remontées des participants aux manifestations, indique la CGT. La CGT estime la participation dans les défilés des villes de Grenoble à 63.000 personnes, de Saint Etienne à 50.000, de Lyon à 40.000, de Marseille à 250.000, de Limoges à 33.000, de Pau à 40.000, de Lorient à 25.000, de Bayonne à 12.000, de Mont-de-Marsan à 10.000 et du Puy à 15.000.

14h 
De 28.000 à 250.000 manifestants à Marseille

La manifestation organisée mardi matin à Marseille rassemble 250.000 personnes, selon les syndicats, et 28.000 selon la préfecture de région. Selon des sources policières, onze personnes ont été interpellées pour différentes dégradations et violences. Aucun incident notable n'a toutefois été signalé lors de cette manifestation, étroitement encadrée par plus d'un millier de syndicalistes et des enseignants venus nombreux soutenir étudiants et lycéens

13h53
12,7% de grévistes à GDF, 12% à EDF

Quelque 12% de salariés d'EDF et 12,7% à GDF sont en grève mardi à la mi-journée, selon des chiffres transmis par les directions des deux entreprises.

13h47
La grève suivie à 22% à France Telecom


Quelque 22% des salariés du groupe France Telecom sont en grève mardi matin, selon la direction du groupe, qui précise que ces chiffres portaient sur le personnel devant être présent.

13h45
De 11.500 à 35.000 manifestants à Limoges

De 11.500 (police) à 35.000 (organisateurs) manifestants défilent dans le calme dans les rue de Limoges. Toutes les facultés, à l'exception de Médecine-Pharmacie, l'IUT, les élèves de Staps et futurs enseignants de l'IUFM accompagnent les lycéens en tête du cortège, soit 7.000 manifestants selon les organisateurs (3.700 selon la police). Suivent les syndicats avec une très forte représentation de la CGT et de la FSU, mais aussi des délégations CNT, CFTC, UNSA, Sud, CFDT et CGC.

13h45
Entre 17.000 et 40.000 manifestants à Lyon

Près de 17.000 personnes selon la police, entre 35.000 et 40.000 selon les organisateurs, défilent en fin de matinée à Lyon. Répondant à l'appel de l'intersyndicale (CGT, CFDT, FO, Unsa, FSU, Solidaires, CFTC, Unef, Sud étudiants, FIDL, UNL, CFE-CGC), les manifestants se sont d'abord rassemblés à la manufacture des tabacs, dans le 3e arrondissement, avant de défiler, sous la pluie, à destination de la place Bellecour, sur la presqu'île. Les étudiants ouvrent la voie derrière la banderole "Nous exigeons le retrait de la loi pour l'égalité des chances", qui institue le CPE. Les salariés du privé (Rhodia, Bouygues, Lafarge, Eiffage...) et du public ferment la marche.

13h31
A Rennes, entre 30.000 et 50.000 manifestants


Quelque 30.000 personnes selon la police et 50.000 selon les syndicats défilent à Rennes avant d'envahir, en début d'après-midi, la gare. En tête de la manifestation très colorée qui se déroule dans une ambiance plutôt bon enfant, la banderole intersyndicale réclame le "Retrait du CPE et du CNE". De nombreuses entreprises privées sont représentées dont PSA, principal employeur en Ille-et-Vilaine.

13h27
De 2.000 à 4.000 manifestants à la Réunion

Environ 2.000 manifestants selon la police, 4.000 selon les organisateurs manifestent à la Réunion. A Saint-Denis, sous un soleil de plomb, 400 lycéens ouvrent le cortège d'environ 1.000 à 1.500 salariés, essentiellement du secteur privé.

13h18
26.000 à 60.000 manifestants à Grenoble


La manifestation à Grenoble rassemble, sous une pluie fine, 26.000 personnes selon la police et 60.000 selon les syndicats, ce qui en fait une des plus grosses manifestations organisées dans la ville depuis 30 ans. Seules les manifestations anti-Le Pen au deuxième tour de l'élection présidentielle en 2002 avec 57.000 manifestants selon la police, et celle contre le projet de loi Devaquet en 1986 avec 27.000 personnes, toujours selon la police, avaient déplacé plus de monde dans les rues de la capitale des Alpes. Le cortège est ouvert par une banderole du collectif contre le CPE demandant le retrait de ce projet, suivi par des groupes d'étudiants, puis de très nombreux lycéens venus de tous les établissements de l'agglomération grenobloise et chantant "Villepin, t'est foutu la jeunesse est dans la rue". Le député-maire PS de Grenoble Michel Destot et le député communiste Gilbert Biessy participent au défilé.

13h15
Plus de la moitié des lycées à Paris perturbés


Cinquante-sept lycées sur 110 à Paris sont perturbés (du barrage filtrant jusqu'à la fermeture totale), selon le rectorat de Paris. Sur les 57 lycées perturbés, 27 sont fermés (Bergson, Carnot, Charlemagne, Lamartine, Monet, Montaigne, Turgot... et aussi Beaugrenelle, Brassens, Satie, Verlomme...). Les autres lycées sont bloqués ou ne sont fréquentés que par très peu d'élèves. Six collèges sur 109 à Paris sont également fermés à partir de la mi-journée surtout. De plus, dans certains établissements comportant lycée et collège à la fois, le collège est fermé mardi comme à Buffon, Condorcet, Fénelon ou Henri IV.

13h07
De 19.500 à 40.000 manifestants à Pau, de 6.500 à 11.000 à Bayonne

19.500 personnes selon la police et 35.000 à 40.000 personnes selon les syndicats prennent part à la manifestation organisée à Pau. "Un record" selon les participants.
A Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), le cortège anti-CPE réunit 6.500 personnes, selon un décompte des renseignements généraux et 11.000 personnes selon les organisateurs. Aucun heurt ni incident n'est enregistré durant ces deux manifestations.

13h07
Entre 18.000 et 30.000 personnes manifestent à Caen


Quelque 18.000 personnes selon la police, 30.000 selon les organisateurs, manifestent à Caen. Ailleurs en Basse-Normandie, 7.000 personnes (police), 10.000 (organisateurs) défilent à Cherbourg (Manche).

13h01
A Nantes, entre 42.000 et 70.000 manifestants


Quelque 42.000 personnes selon la police, 70.000 selon les syndicats, manifestent à Nantes. Cette mobilisation représente un record pour Nantes depuis dix ans, la manifestation anti-Le Pen de 2002 ayant réuni quelque 30.000 personnes. Malgré le service d'ordre assuré par les dockers, quelques incidents sans gravité se produisent devant la préfecture contre laquelle des oeufs sont lancés ainsi que des ballons remplis de peinture. Un appel à la dispersion de la manifestation est lancé en milieu de journée mais plusieurs groupes de manifestants, notamment des étudiants et des lycéns, continuent à manifester dans le calme dans les rues de Nantes.

12h55
Incidents policiers/casseurs près de la gare de Savigny-sur-Orge

Des incidents opposent peu avant 12H30 des policiers et des casseurs près de la gare du RER C de Savigny-sur-Orge, avec des jets de pierres et de gaz lacrymogènes. Les casseurs, au nombre d'une centaine et qui tentent de se rendre à Paris, se trouvaient dans un train venant d'Epinay-sur-Orge. Le train a été bloqué entre cette gare et celle de Savigny-sur-Orge et des policiers sont montés à bord. Il a ensuite redémarré et les casseurs sont sortis à l'arrivée en gare de Savigny. Repoussés par les policiers en dehors de la gare, ils ont alors lancé des pierres qu'ils avaient emportées dans leurs sacs vers les policiers, qui ont riposté par des gaz lacrymogènes. Plusieurs arrestations sont effectuées par la police.

12h49
Manif record à Brest, forte mobilisation en Bretagne


Avec 16.000 personnes selon la police, de 25 à 30.000 selon les organisateurs, la manifestation anti-CPE est "la plus importante des dix dernières années" à Brest, selon les responsables syndicaux. Les manifestants sont également très nombreux ailleurs en Bretagne avec de 12.000 à 30.000 à Saint-Brieuc, de 10.000 à 25.000 à Lorient et de 5.000 à 12.000 à Vannes, selon les chiffres de la police et des organisateurs.

12h46
Entre 8.000 et 17.000 manifestants à Tarbes

Entre 8.000, selon la police, et 16 à 17.000 personnes, d'après les organisateurs, défilent à Tarbes. Environ 10.000 étudiants et lycéens prennent part à la manifestation, le reste des participants est constitué de délégations des syndicats et de salariés. Les participants à ce rassemblement, qualifié de "mobilisation record" dans cette ville des Hautes-Pyrénées, marchent de la Bourse du travail à la préfecture.

12h45
Environ 30% des vols annulés sur la France


Environ un tiers des vols de la journée de mardi en France sont annulés, dont une partie préventivement, principalement en raison de la grève des contrôleurs aériens, selon la direction générale de l'aviation civile (DGAC). "Environ deux tiers des vols sont maintenus", indique la même institution, qui précise que ces chiffres concernent les aéroports français dans leur globalité et qu'"en général, les vols domestiques, annulés en priorité, sont les plus touchés".

12h42
Vingt-trois universités bloquées et 43 perturbées


Vingt-trois universités sont bloquées et quarante-trois autres perturbées, selon le ministère de l'Education nationale. Les 23 établissements bloqués sont Aix-Marseille I, Avignon, Bordeaux I et III, Pau, Marne-la-Vallée, Paris VIII, Grenoble II et III, Lille III, Montpellier II et III, Perpignan, Metz, Toulon, Tours, Rennes II, Toulouse I, II et III, l'Institut national polytechnique de Toulouse, Evry, Paris X.

12h38
Une statue de Jean Jaurès déboulonnée à Montpellier


Une statue de Jean Jaurès est déboulonnée à Montpellier par un collectif d'étudiants opposés au CPE, qui souhaitent symboliser la disparition de l'esprit porté par cette figure marquante du socialisme français, selon une source policière. Tôt lundi, des étudiants, aidés d'un altermondialiste, ont mis à bas la statue et l'ont couchée sur un matelas, la tête cagoulée. Ils ont accroché une pancarte sur son dos avec les inscriptions: "Jeune un jour, esclave toujours" et "l'esprit de Jaurès est mort", avant d'écrire sur le sol: "Place des Martyrs".

12h25
De 18.000 à 40.000 manifestants à Rouen


Environ 18.000 personnes, selon la police, 40.000 selon les organisateurs, manifestent à Rouen en compagnie de l'ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius.

12h22
Plus de 10.000 manifestants à Tours et au Mans


Plus de 10.000 personnes selon la police, 30.000 selon les syndicats, manifestent sous la pluie et dans le vent au Mans.
A Tours, environ 10.000 personnes, selon la police, 15.000, selon les organisateurs, défilent sous la pluie. A Orléans, les manifestants sont entre 6.800, dont 2.000 étudiants, selon la police et 12.000 selon les organisateurs, tandis qu'à Blois (Loir-et-Cher) ils sont de 4.000 (police) à 6.000 (organisateurs).

12h21
Très forte mobilisation sur la Côte d'Opale

La mobilisation contre le contrat première embauche (CPE) est très forte sur la Côte d'Opale, où deux manifestations à Calais et Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) réunissent jusqu'à 13.500 personnes, selon les organisateurs, 6.650 selon la police. A Boulogne-sur-Mer, quelque 7.500 personnes selon les organisateurs, 5.000 selon la police, défilent dans la ville. Parmi les manifestants figurent Dominique Dupilet, président (PS) du conseil général du Pas-de-Calais et l'abbé Dominique Wiel, un des acquittés d'Outreau.
A Calais, la manifestation réunit entre 3.000 et 6.000 personnes, selon les sources syndicales, 1.650 selon la police (entre 600 et 800 le 18 mars).

11h57
De 11.000 à 25.000 personnes dans les rues du Havre

Environ 11.000 personnes, selon la police, 25.000 selon les organisateurs, manifestent au Havre. Les manifestants apparaissent nettement plus nombreux que le 7 et le 18 mars où ils étaient respectivement de 3.000 à 8.000 et de 4.500 à 9.000, selon les sources.

11h54
CPE: pas de vente d'alcool à emporter dans des villes de Saône-et-Loire

La préfète de Saône-et-Loire interdit la vente d'alcool à emporter dans les centres de Chalon-sur-Saône, Mâcon et Montceau-les-Mines, pour des raisons de sécurité. "Lors des dernières journées d'action contre le contrat première embauche, les services de police ont pu constater de nombreux groupes de jeunes consommant de l'alcool et présentant un état d'ivresse manifeste" dans les cortèges de ces villes, selon le texte de l'arrêté préfectoral. "Cette consommation d'alcool peut entraîner divers troubles à l'ordre public dans le cadre des manifestations prévues" ce mardi, poursuit la préfète, Anne Merloz.

11h53
14,7% de grévistes à La Poste contre le CPE, selon la direction

Le taux de grévistes à La Poste est de 14,7% sur l'ensemble du personnel susceptible de faire grève, dans le cadre de la journée de mobilisation anti-CPE, selon la direction.

11h45
Entre 9.000 et 20.000 personnes manifestent à Roanne

Environ 9.000 personnes dont 3.000 lycéens selon la police, 20.000 personnes selon les organisateurs, manifestent à Roanne (Loire). Défilant derrière une banderole "Non au CPE, non à la précarité", des lycéens, mais aussi des salariés de Giat Industries, du textile, des fonctionnaires et des retraités ont manifesté du lycée Albert-Thomas jusqu'à l'Hôtel de ville de Roanne (42.000 habitants).

11h42
CPE: 27,28% à 42,72% de grévistes à l'Education nationale

Le taux de grévistes anti-CPE dans l'Education nationale se situe entre 27,28% chez les non-enseignants et 42,72% chez les professeurs des écoles, annonce le ministère de l'Education nationale. Ces chiffres sont nettement supérieurs à ceux enregistrés lors de la précédente grève contre le CPE le 7 mars. Ce jour-là, le ministère avait recensé 7,80% de grévistes chez les non-enseignants, et de 11,50% à 15,80% chez les enseignants.

11h17
27,7% de grévistes à la SNCF

La grève à la SNCF, à l'appel de sept syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, Unsa et Sud Rail) sur huit dans le cadre de la journée d'action contre le CPE, est suivie par 27,7% des cheminots, selon la direction de l'entreprise nationale.

11h14
"70% du trafic métro assuré"

Le trafic "est assuré à 70% sur l'ensemble du réseau métro" à l'exception des "lignes 2, 6 et 7 avec un train sur deux", selon un point sur la situation mardi matin, indique la RATP. Dimanche, la direction de la RATP prévoyait une rame de métro sur deux en circulation ce mardi.
De son côté, la CGT affirme que le "taux d'agents grévistes à la RATP est de 50% en moyenne, dont 55 à 57% chez les conducteurs, soit cinq fois supérieur à celui du 7 mars dernier", qui était de l'ordre de "8 à 10%".
Selon le syndicat, le "trafic est quasi normal sur les lignes 1, 4, 11 et 14 (automatique)". En ce qui concernent les RER, "sur la ligne A, on est à 3 trains sur 4 soit aux alentours de 85% du trafic, alors que sur la ligne B ne circule qu'un train sur deux". Enfin 70% des bus circulent, selon la RATP.