Philippe Val va-t-il griller Stéphane Guillon?

MEDIAS L'humoriste pourrait être évincé de sa case de France Inter...

Avec agence

— 

WITT/SIPA

Viré? Non, mais déplacé? Peut-être. Le directeur de France Inter, Philippe Val, qui prépare une nouvelle grille de programmes pour la rentrée, dit s'interroger sur la «place» de l'humoriste Stéphane Guillon dans la tranche matinale d'information, dans un entretien au Monde daté de mardi. «Le problème n'est pas Stéphane Guillon en soi, c'est sa place. Il n'est écrit nulle part que l'humour doive intervenir à 7h55»...

«Jusqu'où peut-on aller dans ce mélange sans nuire à l'information? Le chantier est en cours, mais c'est une vraie interrogation», poursuit le patron de France Inter, qui a pris les rênes de la station publique en juin 2009.

«On peut dire tout ce qu'on veut sur ce que font les gens, pas sur ce qu'ils sont»


L'humoriste a été au coeur d'une polémique pour avoir attaqué le ministre de l'Immigration Eric Besson sur son physique, conduisant le PDG de Radio France à lui présenter des «excuses du groupe» public.

«Ce que dit Stéphane Guillon ne me pose pas de problème, il est dans le champ démocratique: on peut dire tout ce qu'on veut sur ce que font les gens, pas sur ce qu'ils sont», commente Philippe Val, ajoutant: ça n'est «pas l'humoriste qui fait l'antenne». Une interview à laquelle Stéphane Guillon pourra répondre dans sa chronique de mardi matin.