La télé nuit gravement à votre santé

T. B.

— 

Des personnes absorbées par la télévision.
Des personnes absorbées par la télévision. — HOFFMANN/CARO FOTOS/SIPA
«Regarder la télévision tue». Peut-être qu’un jour cette mention devra être inscrite sur les téléviseurs neufs. Pour chaque heure quotidienne passée devant la télévision, c’est en effet 18% de risques en plus de mourir d’une maladie cardiovasculaire, et 9% d’un cancer, d’après une étude australienne publiée lundi dans le journal de l’American heart institute.

 8.800 hommes et femmes adultes et en bonne santé ont été suivis sur une période de 6 ans et demi par les chercheurs de l’Institut du diabète et des maladies cardiaques de Melbourne. «Comparés aux personnes qui ont regardé la télévision moins de deux heures par jour, ceux qui sont restés quotidiennement devant leur écran plus de quatre heures ont présenté un risque augmenté de 46% de mourir prématurément d’une pathologie», résume David Dunstan, qui a dirigé l’étude.

«Le corps humain est fait pour bouger»

Bonne nouvelle, les programmes diffusés ne font pas chuter l’espérance de vie. Mais le fait que le téléspectateur ne bouge pas, immobilisant ses muscles et empêchant son corps d’assimiler sucres et graisses.

La télévision n’est donc pas seule en cause. Etre assis devant un bureau, un écran de cinéma ou d’ordinateur est tout aussi néfaste. Pour le professeur Dunstan, «le corps humain est fait pour bouger, pas pour rester immobile pendant des périodes prolongées».

Ce n’est pas un hasard si les chercheurs se sont focalisés sur les risques spécifiques liés au petit écran. Regarder la télévision est l’activité sédentaire choisie la plus courante. Un Américain passe en moyenne huit heures par jours devant sa télévision. Chez les Français, la consommation télévisuelle est moins impressionnante : ce sont 3 heures et 24 minutes qu’ils passent chaque jour à mener cette activité. De quoi, tout de même, faire baisser leur espérance de vie.