L'accès à l'aéroport de Toulouse perturbé par des grévistes

GREVE Les salariés de l'usine Freescale ralentissent la circulation...

Avec agence

— 

Des salariés de l'usine Freescale de Toulouse (composants électroniques), en grève depuis trois semaines, perturbaient la circulation aux abords de l'aéroport de Toulouse-Blagnac lundi matin, a-t-on appris de source syndicale. Les salariés, une centaine selon les organisateurs, 80 selon la police, se sont placés avant 6h sur les accès autoroutiers où ils «ralentissent la circulation en distribuant des tracts aux automobilistes», a indiqué un délégué syndical.

Licenciement de 800 salariés

En grève à l'appel d'une intersyndicale CGT-CFDT-CFTC contre les conditions de la fermeture de leur unité de fabrication, qui doit aboutir au licenciement de plus de 800 salariés à la fin 2011, les salariés ont multiplié depuis une semaine les actions spectaculaires pour faire connaître leur mouvement. Ils ont bloqué un dépôt de bus mercredi, envahi le conseil d'administration de la faculté du Mirail puis de la gare de Toulouse jeudi, effectué un barrage filtrant aux portes d'Airbus vendredi matin.

Négociations sur les indemnités de licenciement

Les grévistes exigent des négociations sur le montant des indemnités de licenciement. Une réunion pourrait avoir lieu mardi, mais l'intersyndicale refuse «le préalable inacceptable» de l'arrêt de la grève, réclamé par la direction. Les syndicats FO, UNSA et CFE-CGC, minoritaires à la production mais majoritaires dans cette entreprise riche en cadres et techniciens, qui emploie 1.600 personnes, ne se sont pas associés à la grève, dans l'attente des négociations.