Crash des Rafale: Un débris d'aile récupéré, les balises repérées

RECHERCHES L'un des deux pilotes est toujours porté disparu...

N. B. avec agence

— 

Après une parenthèse de 18 mois, Nicolas V., pilote de Super Etendard, a ressenti "une légère appréhension" en posant de nouveau son chasseur sur la piste étroite du Charles de Gaulle.
Après une parenthèse de 18 mois, Nicolas V., pilote de Super Etendard, a ressenti "une légère appréhension" en posant de nouveau son chasseur sur la piste étroite du Charles de Gaulle. — Joël Saget AFP

Un débris d'aile de l'un des deux Rafale qui se sont abîmés jeudi en Méditerranée a été retrouvé en mer et le signal de leurs balises «perçu», a indiqué samedi la Marine nationale. «L’aviso Commandant Ducuing a repêché un débris d’aile à 40 km du point où le premier pilote a été récupéré», a-t-elle précisé dans un communiqué.

«Dans le même temps, (...) des moyens mis en oeuvre à partir de l’Ailette (un autre bâtiment de la marine, ndlr) ont permis de percevoir les émissions acoustiques des balises des avions», a-t-elle ajouté. Les deux Rafale de la Marine nationale se sont abîmés en mer jeudi vers 18h après une probable collision, l'un des pilotes ayant été rapidement secouru sain et sauf et l'autre étant toujours recherché.

Vendredi, le ministre de la Défense, Hervé Morin, avait assuré que l'accident n'avait «rien à voir avec l'avion» en réponse à une question sur une éventuelle défaillance technique du Rafale. De quoi rassurer le Brésil qui hésite toujours à acheter 36 de ces avions de chasse à la France et qui a demandé à avoir accès à l'enquête.