Obama en prime time à la TV iranienne?

Avec agence

— 

Le président américain Barack Obama a lancé mercredi un sévère avertissement à l'opposition républicaine au Congrès qui fait bloc contre son gigantesque plan de relance de l'économie, sur le ton le plus résolument partisan adopté depuis sa prise de fonctions.
Le président américain Barack Obama a lancé mercredi un sévère avertissement à l'opposition républicaine au Congrès qui fait bloc contre son gigantesque plan de relance de l'économie, sur le ton le plus résolument partisan adopté depuis sa prise de fonctions. — Saul Loeb AFP

Alors que l’Iran et les Etats-Unis tentent d’amorcer une détente dans leurs relations diplomatiques (inexistantes depuis le début des années 1980), l’agence de presse gouvernementale iranienne Irna a formulé, mercredi, une demande d’interview du nouveau président américain, Barack Obama.

«Fondamentalement, nous voulons savoir quelles vues différentes nous pouvons attendre de la part du président Obama, par rapport à l'administration précédente», a expliqué Maghsoud Amirian, chef du bureau d'Irna à New York, interrogé par l’AFP.

«S’asseoir face à face»

Mardi, à l’occasion du 30e anniversaire de la révolution islamique, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, avait déclaré que son pays était prêt au dialogue avec la nouvelle administration américaine mais dans l’égalité et le respect mutuel.

Même son de cloche à la Maison Blanche où l’on dit espérer créer «des ouvertures» dans les prochains mois dans l’espoir «de s’asseoir à une table, face à face».