Opérations escargot des routiers dans toute la France

GAZOLE La Fédération nationale des transports routiers compte durcir le ton...

Avec agence

— 

Le secrétaire d'Etat aux Transports a présenté jeudi les conclusions d'un rapport du Centre d'analyse stratégique (CAS) sur le transport routier lors d'une table ronde avec les syndicats du secteur, alors qu'une nouvelle journée d'action des transporteurs est prévue le 30 juin.
Le secrétaire d'Etat aux Transports a présenté jeudi les conclusions d'un rapport du Centre d'analyse stratégique (CAS) sur le transport routier lors d'une table ronde avec les syndicats du secteur, alors qu'une nouvelle journée d'action des transporteurs est prévue le 30 juin. — Thomas Coex AFP

Les routiers en colère contre le gazole cher mèneront de nouveau lundi dans toute la France une série d'opérations escargot, suivant l'appel de deux organisations du secteur, la FNTR et l'Unostra. Les barrages mis en place sur l'A1 et l'A26 ont occasionné 50 km de bouchons à Paris et dans le Nord.
En Ile-de-France

A Paris, entre 70 et 80 camions ont stationné devant le ministère des Finances à Bercy, après avoir ralenti la circulation sur le périphérique.

Cinq opérations escargot sont en cours en direction de Paris, selon le centre régional d'informations routières. Sur l'Autoroute A6 entre Evry (91) et Chilly-Mazarin (91), la circulation est ralentie sur les voies de droite et centrale. Sur l'A10 entre Janvry (91) et Palaiseau (91), les trois voies de circulation sont ralenties, ce qui se répercute sur la Nationale 104 intérieure entre Monthléry et la jonction A10.

Ralentissement également sur la N118 entre Saclay (91) et Vélizy (78), sur la N10 à la hauteur de Trappes (78). Sur la N12 à la hauteur de Versailles (78) en direction de Créteil, la circulation est moyennement ralentie sur l'axe, avec un «déplacement rapide des poids lourds».

Après un rassemblement sur l'aire de Villevaudé (Seine-et-Marne), les routiers doivent remonter la Francilienne (A104) et rejoindre l'A1, avant probablement de redescendre vers le périphérique, a précisé le secrétaire général Ile-de-France de la FNTR Alain Boutet. Ils rouleront à entre 10 et 15 km/h en laissant une voie de circulation libre. Un convoi devait rejoindre la Porte de Saint-Cloud, sur le périphérique, vers 11h00 et un autre la Porte d'Italie vers 11h30.

Entre Paris et Lille
, ils bloquent l'A1. Une centaine de transporteurs routiers ont installé un barrage filtrant sur l'A1 à hauteur de l'aire de Phalempin (Nord), provoquant entre 15 et 20 km de bouchons dans le sens Paris-Lille et Lille-Paris, selon le CRICR.

Sur l'A26, un barrage filtrant au niveau de Béthune (Pas-de-Calais) a occasionné une dizaine de kilomètres de bouchon étaient enregistrés après la mise en place.

Au péage de Chamant (Oise), près de Senlis, environ 25 camions partis de Roye (Somme) ont installé un barrage filtrant dans le sens Lille-Paris, entraînant environ 20 kilomètres de bouchon, selon la gendarmerie, qui a mis en place une déviation sur la RN31 à hauteur de Compiègne.

Du côté de Lyon, les transporteurs organisent dès ce matin des barrages sur les péages de la région. Pour éviter les perturbations, sur l'A7, en direction de Marseille, entre Lyon et Valence, il faut prendre l'A6 après la barrière de péage de Villefranche-sur-Saône et sur l'A42 avant la jonction avec l'A432, il faut suivre la direction Grenoble. Peu avant Grenoble, prendre l'A49 en direction de Valence. Toujours sur l'A7, mais dans le sens Valence-Lyon, il faut quitter l'A7 et suivre la direction Grenoble, en empruntant le contournement de Valence puis l'A49. Au Nord de Grenoble, suivre la direction de Lyon par l'A48 et l'A43, recommande le CRIR.

A Bordeaux, ils tentent de bloquer la rocade.

Dans le sud de la France
Environ 200 camions, selon les routiers, plusieurs dizaines selon la gendarmerie, ont pris position depuis 08h sur trois axes de l'entrée ouest de Nice, notamment l'un des accès à l'autoroute A8. Ils roulent à faible allure entraînant plusieurs kilomètres de bouchon (11 km selon le Centre régional d'information et de circulation routière) sur ces différentes voies.

Dans l'est
Des poids lourds ont convergé vers les péages de Schwindratzheim (Bas-Rhin entre Saverne et Strasbourg) de l'A4 et celui de Fontaines (Territoire-de-Belfort) sur l'A36 entre Besançon et Mulhouse, a indiqué Martine Bensa, une responsable regionale de la FNTR.

En Moselle

Des barrages filtrants étaient organisés sur l'A4 aux péages de Saint-Avold et de Maisieres-les-Metz.

En Rhône-Alpes
Les transporteurs routiers ont organisé trois barrages filtrants qui ne provoquent pas pour l'instant de grosses perturbations, selon les gendarmes: dans l'Ain, à la barrière de péage de Beynost sur l'A42, dans l'Isère, au péage de Reventin, au sud de Vienne, et en Savoie, sur l'A41, au péage de Chignin, à la sortie de Chambéry.