Mobilisation en baisse dans les régions

MANIFESTATION Le point en France avec nos rédactions locales

E.J., avec nos rédactions locales

— 

A Lille, il étaient plus de 3.000 à manifester, soit un peu moins que le 2 mai. Les fonctionnaires hospitaliers ont mis en avant les 40.000 signatures recueillies pour leur pétition sur la défense des soins.

A Lyon
, entre 4.000 personnes, selon la police, et 6.000 selon la CGT ont manifesté mardi en fin de matinée dans le centre-ville de Lyon pour protester contre la réforme des retraites et la remise en cause des 35 heures. Le cortège composé de salariés des secteurs public et privé a défilé, à l'appel de la CGT, de la CFDT, de la FSU et de Solidaires, depuis la Manufacture des Tabacs jusqu'à la Place Bellecour.

Du côté de Toulouse
, entre 4.000 et 6.000 personnes ont défilé. Peu nombreux au début, les rangs ont ensuite grossi. Parmi les fonctionnaires figuraient notamment les impôts. Du côté du privé, Airbus, Latécoère mais aussi les cliniques étaient mobilisés, surtout du côté de la CGT.

A Bordeaux, les manifestants étaient un peu plus de 5.000, et 8 à 10.000 à Nantes. A Strasbourg, où 1.300 à 2.000 personnes ont manifesté, les salariés de Fischer étaient en tête de cortège.

A Marseille, 60 000 personnes selon les syndicats, 4 000 selon la police ont défilé hier matin pour la défense des 35 heures et des retraites à l’appel de la CGT et de la CFDT. >> Plus d'info ici

A Saint-Brieuc, le syndicat Sud a même poussé la manif jusque devant le siège de l'UMP.

MVI_1124