35 heures: quelle est la position du Medef ?

Valérie Zoydo

— 

La présidente du Medef Laurence Parisot
La présidente du Medef Laurence Parisot — Stéphane de Sakutin AFP

Une fois n’est pas coutume, le Medef prendrait la défense des syndicats dans le dossier des 35 heures… Si Laurence Parisot, sa présidente, réfléchit encore à la position à tenir à l’égard de la polémique, elle n’a pas apprécié le non-respect du gouvernement à l’égard de la position commune adoptée il y a un mois.

Elle reste néanmoins fidèle à sa volonté d’abandonner la durée légale du travail pour la définir entreprise par entreprise, en faisant des accords entre représentants du personnel et direction de l’entreprise.

Seule condition: s’en tenir au terme de l’accord conclu avec les partenaires sociaux afin de ne pas rompre le dialogue à l’avenir. «Nous devons respecter le travail que nous faisons entre partenaires sociaux quand nous concluons un accord».