«Qui y a-t-il de plus ludique que le sexe?»

TEMOIGNAGES Maïa Mazaurette est la plus célèbre des sexblogueuses françaises...

Propos recueillis par David Carzon

— 

Maia Mazaurette
Maia Mazaurette — DR

Génèse. La genèse de mon blog remonte à la sortie de mon premier livre «Nos amis les hommes», une autofiction un peu décalée. J'aurais pu écrire un tome 2, mais je n'étais pas dans cette démarche, je ne voulais pas que les gens payent pour quelque chose qu'ils avaient déjà lu. J'ai ouvert un blog, «La Coureuse », sans savoir vraiment ce que c'était. C'était en avril 2002. Au début j'avais trois visites quotidiennes, mais très vite, j'ai été remarqué par l'embryon de la blogosphère française. Le blog a très bien marché à cause de son côté humoristique. Je l'ai fermé au bout de trois ans pour partir sur des aventures collaboratives. D'abord sur un site où j'ai fini par créer une sorte de courrier de lecteurs, où je suivais aussi l'actu du sexe - le sexe qu'on fait et le sexe qu'on a. Et ensuite sur un gros site qui cherchait surtout à faire de l'audience avec les plus de 18 ans qui cherchent à se masturber. Ça ne m'intéressait pas, je suis partie.

Tendances.
Après avoir écrit la Revanche du Clitoris avec le sexologue Damien Mascret (éditions la Musardine), j'ai réouvert Sexactu l’an dernier. Ma ligne éditoriale est toujours la même, on parle de sexe, mais pas de cul, et je refuse toute logique commerciale. Aujourd'hui, j'ai entre 4000 et 6000 lecteurs quotidiens. Mon truc, c'est de dénicher des micro-tendances et d'en tirer des grandes théories générales sur l'Univers. Mes sources, ce sont des articles auxquels j'ai accès avant leur diffusion, des blogs japonais ou américains que je lis régulièrement (pas de blogs français, nous sommes trop en retard sur les actus qui m'intéressent) et des liens que m'envoient mes lecteurs. Je passe du temps sur mon blog, mais cette recherche sur l'actualité du sexe, je la ferais de toute façon pour mes chroniques dans GQ ou Newlook, et pour mes livres. En plus, ce mode de communication me permet de diffuser en douce mon féminisme radical, né de l'amour des garçons. C'est un luxe !"

Commentaires. Je suis surprise par la qualité des commentaires sur mon blog, je n'ai jamais eu besoin de les modérer. C'est un cercle vertueux : les gens se creusent la cervelle pour répondre quelque chose de pertinent et se mettre au niveau des autres. Pourvu que ça dure ! C'est peut-être dû aussi au ton que j'utilise. Ma parole ne vaut pas forcément plus que celle de mes lecteurs.

Ludique. Moi, ce que je me demande, c'est : « que se passe-t-il de positif dans le monde du sexe depuis la mort de Frédéric Dard ? » La manière dont on parle du sexe est triste, je veux des idées lumineuses, je veux une alternative aux fantasmes déprimants et old-school, genre menottes & exhibition. Qu'y-a-t-il de plus ludique que le sexe ?

>>> Pour découvrir la TOP-liste des meilleurs sex-blogs féminins de la rédaction.