La presse britannique s’inquiète de l'effondrement de la bourse

BOURSE «Lundi noir» selon le «Guardian» et le «Daily Express», «Panique» pour le «Financial Times», «Crash» pour «The Independent»: l’ effrondrement de la bourse a fait la une des grands journaux britanniques ce mardi...

Christina Lionnet Avec agences

— 


Sans surprise, l’effondrement de la bourse a fait la une des journaux britanniques ce mardi, après un «black Monday», selon le «Guardian», qui a vu la Bourse de Londres dévisser de 5,48%. Les quotidiens étaient plus ou moins alarmistes, cependant, sur les perspectives à venir.

Pour «The Independent», la «mission de sauvetage», autrement dit le plan de relance avancé par le président américain George Bush, «semble avoir échoué» tandis que le «Times», quant à lui, doutait de «l'habileté d'un gouvernement quel qu'il soit à juguler la récession» au Royaume-Uni.

Du côté du «Guardian», on a mis en garde contre une récession attendue, qui pourrait «ne pas être superficielle, éphémère et limitée aux Etats-Unis... mais profonde, longue et globale». Le «Financial Times» s’est voulu mesuré en assurant qu'une «récession à l'échelle de la planète n’était pas du tout courue d'avance» tout en mentionnant que «les investisseurs commencent dorénavant, comme il se doit, à envisager des scénarios plutôt inquiétants».

Une inquiétude tangible également en Asie, en Chine notamment où mardi, le «China Daily» utilisait le même qualificatif que les britanniques pour désigner un «lundi noir» à la bourse de Shanghai, signe de l’inquiétude partagée sur l’impact d’une éventuelle récession aux Etats-Unis sur les exportations de la Chine.