Atouts et faiblesses de la candidature DSK

FMI Dernier jour pour le dépôt des candidatures...

P. K.

— 

Le Français Dominique Strauss-Kahn est un "mauvais candidat" au poste de directeur général du Fonds monétaire international (FMI) qui a besoin d'une personne "intellectuellement crédible" à sa tête, dénonce mardi le quotidien économique Financial Times (FT).
Le Français Dominique Strauss-Kahn est un "mauvais candidat" au poste de directeur général du Fonds monétaire international (FMI) qui a besoin d'une personne "intellectuellement crédible" à sa tête, dénonce mardi le quotidien économique Financial Times (FT). — Olivier Laban-Mattei AFP/Archives
Les atouts

Il a les compétences

«Si on se réfère aux critères de la qualité et de la sensibilité aux problèmes mondiaux et notamment aux problèmes des pays en développement, alors la candidature de Dominique Strauss-Kahn est intrinsèquement la meilleure», explique l’économiste Jean-Paul Fitoussi, proche soutien de DSK. Professeur d’économie reconnu, DSK a tenu les cordons de la bourse d’une des principales puissances économiques européennes.


Il est politique
Etre un « réformateur» , n’est-ce pas l’idéal pour être «le candidat de la réforme du FMI». C’est ainsi que se présente l’ancien ministre de l’Economie. Alors que le dogme libéral du Fonds est de plus en plus remis en cause par les pays qui ont dû faire des coupes sombres dans leurs budget pour satisfaire à ses exigences, la candidature de DSK peut plaire. DSK est actuellement en Amérique du Sud, où il cherche des soutiens. Vendredi, il rencontrait le président bolivien Evo Morales. Il entend aussi «mettre en oeuvre une gouvernance nouvelle renforçant la voix des pays émergents et des pays pauvres», de quoi plaire à ces mêmes pays qui ont bien souvent l’impression que le FMI décide pour eux, mais sans eux. Vont-ils croire pour autant à la sincérité de Dominique Strauss-Kahn? Ce sera une clé de cette désignation.


Il est le candidat de l’Union européenne
C’est l’atout maître de DSK. Historiquement, l’Europe et les Etats-Unis se partagent les présidences des institutions de Bretton Woods. Aux Américains la Banque mondiale, à l’Europe le FMI. DSK ayant réussi à se placer comme le candidat officiel de l’Union européenne lui garantit le soutien et de l’UE, et des Etats-Unis. Des alliés de poids, d’autant que pour rassurer les pays émergents, le patron de l'Eurogroupe, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, qui est à l'origine du choix de Dominique Strauss-Kahn, a déjà annoncé que le Français sera le dernier Européen à prendre la tête du FMI.


Les faiblesses

Il est Français
Avec Pascal Lamy à l’OMC, cela ferait un Français de trop à la tête des institutions économiques internationales, selon les détracteurs de la candidature DSK. Pas du goût des autres pays. Les Russes ont même proposé un autre candidat, l'ancien gouverneur de la Banque centrale Tchèque Josef Tosovsky, censé représenter les pays non européens. Une position soutenue par le «Financial Times», quotidien de référence des milieux d’affaires britanniques, qui estime que DSK est un «mauvais candidat choisi de la mauvaise façon», c’est à dire imposé par les Européens et les Américains aux autres pays.

Il est de gauche
DSK réformateur, c’est un atout, mais c’est aussi une faiblesse. «Les milieux conservateurs aimaient beaucoup ce que faisait le FMI lorsqu’il obligeait les pays en développement à pratiquer des cures d’austérité très coûteuses humainement», remarque Jean-Paul Fitoussi, pour expliquer la défiance des milieux d’affaires conservateurs face à la candidature DSK.

Il aimerait trop les femmes
La critique circule à mots couverts dans les milieux bien informés. Lors de l’annonce de la candidature DSK, le journaliste de «Libération» Jean Quatremer lâche un pavé dans la mare: «Le seul vrai problème de Strauss-Kahn est son rapport aux femmes. Trop pressant, il frôle souvent le harcèlement. Un travers connu des médias, mais dont personne ne parle (on est en France). Or le FMI est une institution internationale où les mœurs sont anglo-saxonnes. Un geste déplacé, une allusion trop précise, et c’est la curée médiatique. Après Jacques Attali et ses goûts somptuaires qui lui ont coûté la présidence de la Berd, la France ne peut pas se permettre un nouveau scandale.» Heureusement pour DSK, ce prétendu handicap n’est pas devenu un thème de campagne.
Stabilité. Le FMI est chargé d'assurer la stabilité du système monétaire et financier international: prévenir les crises, promouvoir la croissance et alléger la pauvreté. Pour atteindre ces objectifs, il exerce trois fonctions essentielles: surveillance, assistance technique et opérations de prêts aux pays qui en ont besoin. En contrepartie, le FMI fixe souvent des exigences de réduction des coûts très drastiques.