Au Royaume-Uni, YouTube va verser des royalties

INTERNET Une première pour le site de partage vidéo...

M.N

— 

YouTube rétribue les artistes qu'il diffusent...
YouTube rétribue les artistes qu'il diffusent... — DR

YouTube se met dans les règles. Le site de partage vidéo, propriété de Google, a signé un accord avec la MCPS-PRS Alliance, un organisme qui outre-Manche collecte les royalties de 50.000 interprètes, compositeurs et éditeurs. Ils sont ensuite reversées ensuite au artistes pour leurs œuvres. L’accord porte sur 10 millions de morceaux de musique postés par les internautes sur YouTube et pour lesquels le site vidéo ne payait rien. Dans la pratique, YouTube va payer un forfait pour l’ensemble des contenus qu’ils diffusent. Une somme qui n’a pas été dévoilée par les deux protagonistes.

Comment redistribuer?

Ce sera à l’Alliance de redistribuer l’argent aux artistes. Comment? Là commence la difficulté car il faut pouvoir comptabiliser les écoutes effectuées par chaque utilisateur de YouTube. Par exemple, une vidéo peut contenir plusieurs chansons. Or, chez YouTube, il n’existe pas, pour le moment, de technologie capable de comptabiliser le nombre d’écoutes exactes. L’organisme collecteur des droits d’auteur a pensé à une solution provisoire: se focaliser sur les 5 vidéos les plus regardées ou les 10% de fichiers les plus lus.

Première mondiale

Pour Steve Porter, le directeur de MCPS-PRS interrogé par le Financial Times, ce contrat est «une première». Un accord qui permet à la filiale de Google de mettre en accord avec la loi et d’éviter des poursuites sur la diffusion. Et surtout, comme le note le Financial Times, YouTube cherche à gagner la confiance des créateurs et des producteurs de musique ou de film. En France, ce genre d'accord n'existe pas. Même si du côté de la Sacem on affirme «être en relation» avec les portails vidéo.

Depuis plusieurs mois et l’explosion de l’audience mondiale du site, les maisons de disque se plaignent régulièrement de retrouver sur la Toile, sans leur autorisation, des parties de leur catalogue. YouTube a déjà signé des partenariats avec des maisons de disques comme Universal Music Group et Warner Music, donnant ainsi la possibilités aux internautes de regarder des milliers de clips produits par les majors.