«A ceux qui me reprocheront de n'avoir pas tenu ma promesse, je répondrai: adressez-vous au Conseil constitutionnel.»

SARKOZERIES Lors d’un déjeuner avec plusieurs quotidiens régionaux, Nicolas Sarkozy a lâché quelques petites phrase. Florilège.

— 

Lors d’un déjeuner avec plusieurs quotidiens régionaux, Nicolas Sarkozy est revenu sur l’actualité de l’été.
 
Délinquants sexuels :
«Ce n'est pas la peine de faire tout un plat avec l'ourse de Slovénie et de laisser de tels prédateurs en liberté»
 
Omniprésence médiatique :
«Je suis payé pour décider, je décide» et «le Premier ministre est un collaborateur, le patron, c'est moi».
 
Coupes budgétaires:
«Dans l'Education, je souhaite que les enfants effectuent moins d'heures. En réduisant le nombre d'heures effectuées par les élèves, on réduit globalement le nombre d'heures de cours. Donc on pourra économiser des postes.»
 
Le rejet par le Conseil Constitutionnel de certains avantages fiscaux sur les intérêts d'emprunts immobiliers :
«A ceux qui me reprocheront de n'avoir pas tenu ma promesse, je répondrai: adressez-vous au Conseil constitutionnel.»
 
Candidature de Dominique Strauss-Kahn à la direction générale du FMI :
«Avec Dominique, on fera une excellente équipe.»
 
Le rôle de son épouse Cécilia dans la libération des soignants bulgares détenus en Libye :
«Elle a compris la psychologie de Kadhafi de façon impressionnante».

Pour suivre tous les déplacements du président, cliquez ici