Des soldats suisses doivent subir un test du sida à cause de leurs supérieurs

INSOLITE Des soldats de l’armée suisse ont dû passer un test du sida après un rasage collectif imposé...

Paul Ackermann

— 

Un casque de l'armée suisse
Un casque de l'armée suisse — ddps

Les recrues étaient mal rasées. Leur supérieur de la caserne à Thoune (canton de Berne en Suisse) leur a donc donné l’ordre de se raser immédiatement. Résultat, les vingt jeunes soldats appelés ont dû se partager des lames jetables. Une fois l'incident connu, les recrues ont immédiatement été invitées par l’état major de l’armée helvétique à passer des tests du sida et de l’hépatites B et C. Les résultats se sont avérés négatifs mais un contrôle supplémentaire devra encore être effectué dans trois mois.

Habituellement, en cas de barbe naissante, les recrues sont renvoyées dans leurs quartiers où elles peuvent se raser avec leur propre matériel. Tous les commandants d'école étaient pourtant informé que, pour des raisons médicales, il était interdit d'employer plusieurs fois des lames à usage unique.