Un tribunal new-yorkais décidera si la prochaine Coupe de l'America se fera en catamaran

VOILE Les Américains d’Oracle veulent empêcher les Suisses d’Alinghi d’organiser la prochaine édition de la Coupe de l’America et les forcer à la faire sur des catamarans dès 2008...

Paul Ackermann avec AFP

— 

"Alinghi est un instrument très stimulant pour nous", relève Jan-Anders Manson, vice-président pour l'innovation et la valorisation de l'EPFL. "Des laboratoires se sont mis à travailler ensemble, et ont réalisé des projets transdisciplinaires".
"Alinghi est un instrument très stimulant pour nous", relève Jan-Anders Manson, vice-président pour l'innovation et la valorisation de l'EPFL. "Des laboratoires se sont mis à travailler ensemble, et ont réalisé des projets transdisciplinaires". — Javier Soriano AFP/Archives

Les Américains d’Oracle veulent empêcher les Suisses d’Alinghi d’organiser la prochaine édition de la Coupe de l’America. Et c’est la justice new-yorkaise qui décidera si cette course se jouera dès 2008, sur des catamarans, comme le désire Oracle; au lieu de se passer sur une nouvelle génération de monocoques en 2009 et à Valence, comme les Helvètes le prévoyaient. Un épisode de plus dans la longue tradition des conflits entre gentlemen qui ponctuent l’histoire de cette course.

Le duel en catamaran aura effectivement lieu si la Cour suprême de l'Etat de New York donne raison à Oracle, qui a porté plainte devant ce tribunal contre Alinghi. Les Américains estiment que les Genevois ont violé le «deed of gift», document régissant le fonctionnement général de la Cup, en annonçant pour la 33e édition de la Cup de nouvelles règles et un nouveau protocole jugés inéquitables.

Le choix du Desafio Espanol comme challenger étalon pose également problème. Si ces arguments sont retenus par le tribunal new-yorkais, qui a juridiction sur le «deed of gift», il pourrait bloquer la préparation de la Coupe pour 2009 et forcer Alinghi à accepter un défi d'Oracle pour un duel que les Américains veulent organiser en catamaran en 2008.

Syndicats anglosaxons

En annonçant la semaine dernière la tenue de la 33e édition à Valence en 2009, le patron d'Alinghi, Ernesto Bertarelli, avait stigmatisé la plainte «inacceptable» déposée par Oracle en indiquant que la dispute serait soumise en août à une commission d'arbitrage.

Ce recours à une commission dont les membres ont été nommés par Alinghi a toutefois été rejeté par le syndicat américain. Pour le moment, outre le Desafio, trois autres syndicats sont devenus officiellement challengeurs d'Alinghi pour 2009: les Kiwis de Team New Zealand, les Sud-africains de Shosholoza et le nouveau défi anglais de Team Origin. Trois syndicats anglo-saxons qui donnent du poids à la ligne défendue par les Suisses.

Arbitre italien

Dans ce contexte, le patron du syndicat italien Mascalzone Latino, Vincenzo Onorato, a fait connaître vendredi une proposition de compromis pour «résoudre cette impasse entre Alinghi et Oracle». Il suggère de garder pour 2009 le type de voiliers Class America utilisés cette année et de n'adopter que pour l’édition suivante le format plus grand souhaité par Alinghi. Il demande à Alinghi de rouvrir les discussions sur le protocole avec les challengeurs et d'adopter un règlement à peu près similaire à celui utilisé cette année, critiquant les pouvoirs abusifs octroyés au défenseur dans la nouvelle version.

Les Américains ne semblent cependant pas voir les choses ainsi. Le syndicat américain dirigé par le milliardaire Larry Ellison aurait effectivement déjà pris contact avec des cabinets d'architectes navals français pour dessiner un catamaran de 90 pieds qui sera utilisé pour le duel qu’ils entendent faire contre Alinghi.

Pour le plaisir des yeux, quelques images de la dernière course de l'édition 2007:

Le défi italien Luna Rossa ne participera pas à la prochaine édition de la Coupe de l'America, en 2009 à Valence (est de l'Espagne), a annoncé vendredi Patrizio Bartelli, patron de Luna Rossa et du groupe de mode Prada, à l'agence Ansa.