Bush augmente son aide militaire à Israël

avec AFP

— 

"Lors de ma dernière rencontre avec le président des Etats-Unis (le 19 juin), nous sommes tombés d'accord pour que l'aide (américaine) s'élève à 30 milliards de dollars durant les dix prochaines années, ce qui se traduira par trois milliards de dollars par an, à partir de l'an prochain", a affirmé M. Olmert à l'ouverture du conseil hebdomadaire des ministres à Jérusalem.
"Lors de ma dernière rencontre avec le président des Etats-Unis (le 19 juin), nous sommes tombés d'accord pour que l'aide (américaine) s'élève à 30 milliards de dollars durant les dix prochaines années, ce qui se traduira par trois milliards de dollars par an, à partir de l'an prochain", a affirmé M. Olmert à l'ouverture du conseil hebdomadaire des ministres à Jérusalem. — Mandel Ngan AFP/archives

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a annoncé ce dimanche que les Etats-Unis allaient augmenter de 25% leur aide militaire à Israël pour la porter à plus de 30 milliards de dollars sur dix ans.
«Lors de ma dernière rencontre avec le président des Etats-Unis (le 19 juin), nous sommes tombés d'accord pour que l'aide (américaine) s'élève à 30 milliards de dollars durant les dix prochaines années, ce qui se traduira par trois milliards de dollars par an à partir de l'an prochain», a affirmé M. Olmert à l'ouverture du conseil des ministres hebdomadaire à Jérusalem.

Contrer l’influence de l’Iran

En parallèle, les Etats-Unis s'apprêtent à annoncer une série de contrats d'armement d'au moins 20 milliards de dollars avec l'Arabie saoudite et cinq autres pays du Golfe (Emirats arabes unis, Koweït, Qatar, Bahreïn et Oman) pour contrer l'influence croissante de l'Iran dans la région. Ces contrats seraient les plus importants négociés sous l'administration du président George W. Bush, d'après le «Washington Post». Ils auraient pour but de renforcer les alliés de Washington au Proche-Orient et de contrer l'influence croissante de l'Iran dans la région.

Condoleezza Rice en tournée

«Nous sommes attentifs aux besoins de nos alliés et à ce que chacun dans la région considère être une démonstration de force d'un Iran plus agressif. L'un des moyens de faire face à ça, c'est de renforcer nos alliés et amis», a déclaré un haut responsable cité par le «Post».
D'après le «Post» et le «Times», les contrats d'armement pourraient être annoncés ce lundi juste avant le début d'une tournée au Proche-Orient de la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice et du secrétaire à la Défense Robert Gates, attendus notamment en Egypte et en Arabie Saoudite.