La piste indienne se précise

HEURE PAR HEURE Le point sur l'enquête et les dernières révélations...

— 

Lundi


12h30
: La justice australienne prolonge de deux jours la garde à vue de Mohammed Haneef, médecin indien inculpé à l’aéroport de Brisbane.

4h30 : La police indienne a annoncé dimanche soir avoir saisi du «matériel radical» relié à des «mouvements militaires islamiques» aux demeures de Kafeel Ahmed et de son frère Sabeel.

Dimanche

12h30 : Le Premier ministre britannique Gordon Brown appelle à une meilleure coopération internationale dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.  Il souhaite que les informations sur des terroristes connus ou présumés soient mieux partagées entre services du renseignement de différents pays.

7h : La police indienne est à la recherche de douze personnes demeurant à Bangalore, ville du Sud de l'Inde d'où sont déjà originaires trois suspects appréhendés dans le cadre de l'enquête sur les attentats ratés en Grande-Bretagne, selon la presse indienne de dimanche.

Samedi

21h30 : Le médecin jordanien Mohammed Asha, 26 ans, son épouse Marwah Dana Asha, 27 ans, laborantine, et le médecin indien Sabeel Ahmed, 26 ans, resteront en détention jusqu'au 14 juillet.
Deux autres hommes dont l'identité n'a pas été communiquée, qui avaient été arrêtés à Paisley, à l'ouest de Glasgow, resteront en garde à vue jusqu'au 15 juillet.

12h : Le médecin irakien Bilal Abdulla, premier inculpé pour les attentats manqués de Londres et Glasgow, a brièvement comparu samedi matin devant un juge qui lui a formellement signifié son inculpation et l'a placé en détention provisoire.

11h : Jusqu'à huit personnes ayant des liens présumés avec des extrémistes islamistes, dont le réseau Al-Qaïda, travaillent au sein de la police britannique, affirme le quotidien Daily Mail samedi, citant un rapport des services du renseignement.