Il avait filmé l'agression d'une enseignante: six mois ferme

JUSTICE Un lycéen avait attaqué une enseignante à Porcheville (Yvelines)…

D'après AFP

— 

Trois mois de prison ferme ont été requis mardi à l'encontre d'un lycéen de 20 ans jugé par le tribunal correctionnel de Versailles pour avoir filmé avec son téléphone portable l'agression d'une enseignante à Porcheville (Yvelines) le 24 avril 2006.
Trois mois de prison ferme ont été requis mardi à l'encontre d'un lycéen de 20 ans jugé par le tribunal correctionnel de Versailles pour avoir filmé avec son téléphone portable l'agression d'une enseignante à Porcheville (Yvelines) le 24 avril 2006. — AFPTV

Le tribunal correctionnel de Versailles a condamné mercredi à un an de prison, dont six mois ferme, le lycéen de 20 ans qui avait filmé avec son téléphone portable l'agression d'une enseignante à Porcheville (Yvelines) le 24 avril 2006.

Le tribunal est allé plus loin que la procureure de la République qui avait requis douze mois de détention, dont neuf assortis du sursis, à l'encontre de Massire Touré qui comparaissait pour «non assistance à personne en danger et atteinte à la vie privée».

«Un procès exemplaire»

Le jeune homme a également été condamné à verser 5.000 euros de dommages et intérêts à son ancien professeur, aujourd'hui âgée de 35 ans. Son avocate, Sophie Gallais, a estimé que la peine était «excessive, au regard des réquisitions, des faits et de la personnalité de Massire Touré».

«Ce dossier a été très médiatisé et on en a fait un procès exemplaire», a-t-elle déclaré à la sortie de l'audience. «S'il était nécessaire de sanctionner mon client, il y avait d'autres moyens». Elle envisage de faire appel.

Jugé dans le cadre d'une procédure différente, l'auteur des violences, Abdoulah Welle, avait été condamné à un an de prison ferme le 15 mars.

Retard

Se présentant en retard en cours le 24 avril 2006, Abdoulah Welle n'avait pas apprécié une remarque de son enseignante. Il lui avait alors asséné une forte claque avant de lui lancer une chaise et de la rouer de coups à terre.

Après l'agression, les images filmées par Massire Touré avaient été diffusées dans la cité du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines), quartier dont sont originaires les deux lycéens, et publiées dans «Le Parisien-Aujourd'hui en France».