A380, version palace volant

LUXE Le géant des airs comme jet privé. C'est possible et ça a un prix...

Marine Aubonnet

— 

Le salon privé de l'A380 version luxe
Le salon privé de l'A380 version luxe — DR

Il n’y a pas que les compagnies aériennes qui font leurs emplettes au salon du Bourget. Un particulier aurait profité mardi de l’événement pour se commander… un A380, pour lui tout seul. Le coût de cette démesure est difficile à évaluer. Car au-delà du prix d’achat de l’avion, il faut inclure dans le budget un certain nombre d’éléments. Check-list !

L’avion
Dans le catalogue d’Airbus, le géant des airs, dans sa version standard, est vendu à 319 millions d’euros. Pour ce prix, le constructeur aéronautique offre à ses clients un service de maintenance et la formation des pilotes.

L’entretien
Chaque type d’avion exige des compétences particulières. Le personnel de maintenance doit être formé à ces spécificités. L’A380, compte-tenu de sa taille, requiert beaucoup d’attention. Le responsable d’une compagnie d’aviation privée compare l’A380 avec un jet ordinaire: «Sur un Falcon, il faut une ou deux personnes pour la maintenance ; sur un appareil de ce type (A380), il en faudra cinquante !». Le même contact évalue le coût horaire de l’entretien de l’appareil «entre 15.000 et 20.000 euros».

L’hébergement de l’A380
Le géant mesure 80 mètres d’envergure. A l’heure actuelle, seuls quelques aéroports internationaux disposent de pistes adaptées pour l’accueillir. A Paris, l’aéroport de Roissy a déboursé 100 millions d’euros pour se préparer à l’arrivée des gros porteurs. Ajoutons à cela l'acquisition de passerelles spécifiques.

L’aménagement intérieur
Un homme d’affaire (probablement le client d’Airbus) a demandé en 2005 à un cabinet de design américain de travailler sur l’A380. L’agence Edèse Doret, spécialisée dans l’aménagement d’avion, a proposé une version luxe de l’intérieur de l’A380. La note s’élève à 150 millions de dollars (environ 112 millions d’euros). Ce devis inclut une salle à manger 14 couverts, une suite royale (la salle de bain est livrée avec un jacuzzi), quatre suites pour invités, une cuisine d’apparat, une cuisine familiale, plusieurs lounges… D’après le président du cabinet de design, le client mystérieux a souhaité que l’un des salons ressemble à «une tente orientale». Ce qui pourrait donner une indication sur l’origine de l’acheteur, qui n’est ni Européen, ni Américain.

Le personnel de bord
il faut aussi recruter le personnel de bord.Pour un A319, plus petit, il faut deux pilotes (rémunérés au moins 5 000 euros par mois) et un mécanicien.


Une fois ces dépenses réglées, il faut aussi payer le carburant, les taxes d’aéroports… D’après la directrice commerciale d’une autre compagnie d’aviation privée, «il n’y a qu’aux Emirats qu’on peut se le permettre».

Compensation
Ceux qui n’ont pas (encore) les moyens de s’offrir un  A380, la monnaie de Paris a frappé des pièces à l’effigie du géant des airs.  L’institution a annoncé mercredi avoir créé Quatre nouveaux euros en or et en argent. La plus accessible des quatre pièces coûte 45 euros. En argent, elle pèse 22,2 grammes. Tirée à 5 000 exemplaires, sa valeur faciale est de 1,50 euro. La plus chère et la plus rare, en or, vaut 5.743 euros pour un poids de 155,5 grammes et une valeur faciale de 100 euros. Elle a été tirée à 99 exemplaires.