Fillon fait son tour au Mans

— 

François Fillon a pris un bain de foule samedi matin dans les stands des 24 Heures du Mans automobiles, rencontrant la plupart des concurrents français à la grande course d'endurance et montant même dans le cockpit de la Peugeot 908 HDi-FAP.
«C'est un grand moment, parce que c'est la première fois qu'un chef du gouvernement vient sur le circuit des 24 Heures du Mans. C'est arrivé une fois avec le président de la République», a le Premier ministre, réélu dimanche dernier député de la Sarthe et passionné de sport automobile.
En fait, dans l'histoire des 24 Heures, deux présidents, Vincent Auriol et Georges Pompidou, ont donné le départ de l'épreuve.

Visite des stands

La visite des stands par le Premier ministre, accompagné de Roselyne Bachelot, ministre des Sports et de la Santé, du maire socialiste du Mans, Jean-Claude Boulard, et de plusieurs élus locaux, a duré près de 45 minutes, dans une cohue indescriptible, pendant que se terminait la course de voitures anciennes disputée en lever de rideau des 24 Heures.

Coup de départ

A 15h, le Premier ministre devait assister sur la passerelle des stands, avec Roselyne Bachelot, au départ de la course, donné par un autre élu UMP, Roland du Luart, vice-président du Sénat, président du conseil général de la Sarthe et du syndicat mixte du circuit des 24 Heures.