Pas de trace des disparus de Corrèze

INTEMPERIES Les débris de leur véhicule ont été retrouvés...

avec AFP

— 

Les sauveteurs n'avaient pas retrouvé, samedi après-midi, les corps des deux personnes portées disparues depuis jeudi et poursuivaient leurs recherches autour des débris de leur voiture, ensevelis dans l'éboulis de la route effondrée à Auriac (Corrèze).

La voiture, une Peugeot 405, a été «disloquée» et les corps des deux disparus, un homme de 46 ans et sa mère, âgée de 66 ans, n'ont pas été retrouvés». «Nous avons retrouvé ici une portière, là une roue, plus loin un morceau de châssis, a détaillé Francine Prime, sous-préfète de Brive-la-Gaillarde. Les sauveteurs ont également ramassé des lambeaux de vêtements mais les corps ne se trouvaient pas à proximité des parties éclatées de la voiture», a-t-elle précisé.

C’est désormais à l’aide de chiens que les enquêteurs poursuivent leurs investigations».

Les débris de la voiture dans laquelle circulaient jeudi soir les deux personnes portées disparues ont été localisés vendredi, grâce à un hélicoptère, sur la commune d'Auriac, à un endroit où la chaussée a été emportée par un glissement de terrain après les fortes précipitations de jeudi soir. Les deux Cantaliens disparus avaient pris la route dans la soirée de jeudi et emprunté la RD75, une route escarpée qui sillonne un secteur très boisé. «Cela aurait pu arriver à n'importe qui. Ils ont eu le malheur d'être là au mauvais endroit au mauvais moment», a confié à l'Associated Press (AP) Francine Prime, sous-préfet de la Corrèze.

Selon l’agence AP, le dispositif pourrait être relevé en fin de soirée si les recherches restent vaines mais elles pourraient reprendre dimanche.