L'incendie près de Cambrai serait accidentel

avec AFP

— 

Trois adultes sont morts samedi matin dans l'incendie d'une maison divisée en appartements au Cateau-Cambrésis (Nord), près de Cambrai.
Les trois victimes, un couple et un de leurs proches, tous âgés d'une trentaine d'années, ont été retrouvées dans un appartement du dernier des trois étages de la maison en briques située dans une petite rue du centre-ville.

Asphyxiées

«Les fumées les ont asphyxiés dans leur sommeil avant que le feu ne leur passe dessus», a précisé le capitaine des pompiers, Eric Mareschi.
Cinq autres adultes et six enfants ont pu être évacués de la maison sans être sérieusement blessés. Parmi eux, un couple et son bébé, qui ont dû être secourus par les pompiers au deuxième étage du bâtiment, ont toutefois été transportés vers l'hôpital de Cambrai pour être «surveillés», a ajouté le capitaine Mareschi.

Accident?

«Selon les premiers éléments de l'enquête, l'incendie serait accidentel», a déclaré la sous-préfète de Cambrai, Marie-Françoise Lecaillon, soulignant qu’une enquête judiciaire avait été ouverte.
Il n'y avait dans la maison «pas de souci de sécurité électrique», selon Marie-Françoise Lecaillon, qui a ajouté qu’on ne connaissait toutefois pas encore les causes précises de l'incendie.
Un substitut du procureur et les services scientifiques de la gendarmerie étaient sur les lieux samedi matin, a ajouté Marie-Françoise Lecaillon.

Trente pompiers

«Le feu aurait pris au deuxième étage», a-t-elle ajouté. Le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) du Nord avait dans un premier temps évoqué un départ de feu «à première vue» au rez-de-chaussée.
Le feu a démarré peu avant 03h samedi et une trentaine de pompiers sont intervenus pour la maîtriser. Ils ont procédé dans la matinée au déblaiement de la maison incendiée pour éviter son effondrement.