Des milliers de policiers défilent

— 

A la foire du Trône, à Paris
A la foire du Trône, à Paris — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Quelques milliers de policiers ont commencé à défiler vendredi après-midi à Paris en hommage à Reynald Caron, le gardien de la paix de 31 ans tué le 9 avril à la Foire du Trône.
 
La marche, autorisée officiellement et organisée par la famille du défunt, est partie peu après 14h15 de la place de la Nation, à Paris (XIIème), pour se terminer Porte de Vincennes, non loin du lieu où se tient la Foire du Trône.
 
«Recevez ma famille»
 
Avant que le cortège ne s'ébranle, au son d'un biniou et derrière une banderole sur laquelle on pouvait lire «Reynald Caron ange gardien de la paix», le frère de la victime, Sylvain, a pris la parole dans le silence pour en appeler au nouveau président de la République: «Recevez ma famille».
 
Puis, après avoir qualifié la mort de son frère de «tragédie sans nom», il a demandé aux participants «de mettre de côté nos différences», ajoutant: «chacun de nous vient avec sa peine». La compagne du policier décédé, étreinte par la douleur, n'a pas pu aller au bout des quelques mots qu'elle voulait prononcer.
 
Rixe au manège
 
Le 9 avril, vers 21 heures, une rixe à l'entrée du manège «Le Maxximum» avait été provoquée par des jeunes gens, pour certains des resquilleurs présumés. Cinq policiers s'étaient interposés. Reynald Caron avait été tué sur le coup par la nacelle.
 
Quatre jeunes gens ont été mis en examen le 14 avril, dont l'un pour «coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur personne dépositaire de l'autorité publique».
 
Le 20 avril, un millier de policiers en civil, selon les organisateurs  — 700 selon la préfecture de police — avaient déjà défilé, à Paris, à la mémoire de Reynald Caron en dépit de la décision de reporter officiellement cette marche silencieuse au 11 mai, après la présidentielle.
 
Syndicats de police et autorités policières redoutaient alors une récupération politique ou des dérapages à deux jours du premier tour. Par mails et blogs interposés, des policiers de base avaient cependant maintenu le rendez-vous fixé le 20 avril sur la pelouse de Reuilly (XIIème), dans le bois de Vincennes, aux abords immédiats de la Foire du Trône, pour rendre hommage à leur collègue.