Hollande et Royal temporisent

P. K. (avec AFP)

— 

La fonction de conjoint présidentiel, jusqu'alors exclusivement féminine, a beaucoup évolué en un demi-siècle et pourrait connaître une petite révolution si Ségolène Royal l'emportait le 6 mai.
La fonction de conjoint présidentiel, jusqu'alors exclusivement féminine, a beaucoup évolué en un demi-siècle et pourrait connaître une petite révolution si Ségolène Royal l'emportait le 6 mai. — Olivier Laban-Mattei AFP/Archives

Halte au feu. Après avoir échangé des piques depuis dimanche soir, les éléphants du Parti socialiste se sont mis d’accord pour mener la campagne pour les élections législatives de manière « collective». Au cours du bureau national, lundi soir, François Hollande, Premier secrétaire depuis 1997, a annoncé la mise en place d’un nouveau dispositif qui «donnera une place à Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn ainsi qu'à d'autres.»

«Tout le monde a été fier de cette campagne»

A la presse, Ségolène Royal a assuré que tous les socialistes allaient s’engager «de façon homogène et très unie». Elle a raconté qu’au cours du bureau, «il y a eu des applaudissements et des remerciements pour cette belle campagne. Tout le monde a été fier de cette campagne. Maintenant, il faut analyser les résultats». Ségolène Royal a même assuré que la première analyse avait été «très sereine et très apaisée», ce qui n’était pourtant pas l’impression qu’avaient donnée les différents ténors toute la journée.