Netanyahu appelle Olmert à la démission

— 

"Le moment de vérité est arrivé pour l'Etat d'Israël (...) il faut surmonter le principal échec: l'absence d'une direction capable de prendre des mesures difficiles et de les appliquer", a déclaré en plénière le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu, numéro un du Likoud (droite).
"Le moment de vérité est arrivé pour l'Etat d'Israël (...) il faut surmonter le principal échec: l'absence d'une direction capable de prendre des mesures difficiles et de les appliquer", a déclaré en plénière le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu, numéro un du Likoud (droite). — Menahem Kahana AFP

Après les appels à la démission de ténors de son propre parti Kadima, Ehud Olmert doit désormais faire face à la contestation du Likoud (droite). Le chef de l'opposition israélienne, Benjamin Netanyahu, a appelé lundi le Premier ministre à démissionner, dans une interview à la radio publique israélienne.

«L'écrasante majorité de l'opinion israélienne demande au Premier ministre de démissionner, et c'est aussi ce que demande l'opposition», a-t-il déclaré. «Le peuple comprend que vous (la majorité) ne pouvez pas réparer les erreurs que vous avez commises. Le rapport du juge Winograd a clairement établi que tout le gouvernement a échoué dans sa conduite de la guerre» contre le Hezbollah chiite libanais l'été dernier, a-t-il ajouté.

Motions de défiance

Benjamin Netanyahu a lancé cet appel alors que plusieurs motions de défiance, déposées par l'opposition à la suite de la publication du rapport Winograd, doivent être discutées lundi à la Knesset.

Décrié dans son camp et par l’opposition, Olmert s’accroche encore au pouvoir malgré son impopularité et son implication dans une série d' «affaires». Mais pour combien de temps ?

Une roquette tirée à partir de la bande de Gaza s'est abattue lundi matin sur la ville de Sdérot, dans le sud d'Israël, sans faire de blessé, a indiqué une porte-parole de l'armée israélienne.