La caravane de la présidentielle s'arrête en banlieue

PRESIDENTIELLE Sarkozy vendredi à Meaux, Bayrou et Voynet samedi à La Courneuve...

20minutes.fr

— 

Dominique Voynet a exposé ses mesures en faveur des quartiers. Sa proposition de créer un "ministère de la Coopération et de l'Immigration", parce qu'il faut "considérer l'immigration comme une richesse", a été bien accueillie par l'auditoire.
Dominique Voynet a exposé ses mesures en faveur des quartiers. Sa proposition de créer un "ministère de la Coopération et de l'Immigration", parce qu'il faut "considérer l'immigration comme une richesse", a été bien accueillie par l'auditoire. — Stephane De Sakutin AFP

A huit du premier tour de l’élection présidentielle, les candidats ont fait un petit détour en banlieue. «La principale mission d'un président de la République est de faire vivre les gens ensemble», a déclaré François Bayrou samedi à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), où il s'était rendu à l'invitation de SOS Racisme, à l'instar de Dominique Voynet (Les Verts).

«Ici, ce n'est pas la même France, a dit le candidat UDF devant une centaine de personnes, habitants de La Courneuve ou militants associatifs. Il n'est pas possible qu'il y ait plusieurs France qui ne se rencontrent jamais. C'est pour ça que je suis venu aujourd'hui à La Courneuve».

L'association SOS Racisme organisait toute la journée à La Courneuve, au coeur de la cité des 4.000 Sud, des débats sur les discriminations auxquels elle avait convié les candidats, pour entendre leurs propositions.

La proposition de Bayrou de retirer aux maires qui ne respectent pas le quota de logement social imposé par la loi SRU leur pouvoir d'attribution des permis de construire pour le confier au préfet a été très applaudie. Dominique Voynet a exposé à son tour ses mesures en faveur des quartiers. Sa proposition de créer un «ministère de la Coopération et de l'Immigration», parce qu'il faut «considérer l'immigration comme une richesse», a été bien accueillie par l'auditoire.

Seuls François Bayrou et la candidate des Verts Dominique Voynet ont répondu à l'invitation.

Le candidat de l'UMP Nicolas Sarkozy, qui avait promis en 2005 de nettoyer au "Kärcher" les cités alors qu'il était en déplacement aux 4.000, n'avait pas prévu de venir. Mais il s'est rendu la veille dans le quartier sensible de Beauval à Meaux (Seine-et-Marne) pour y dialoguer avec des habitants et des militants associatifs.

De son côté, le collectif ACLEFEU a rassemblé près de 1.200 personnes, selon les organisateurs, 500 selon la police, samedi à Paris. Ce collectif  de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis)  représentant les "oubliés de la République", habitants des quartiers populaires mais pas seulement, s'est érigé depuis en porte-parole des revendications de la banlieue.