Les internautes s'expriment sur la proposition

DEBAT François Bayrou propose d'organiser d'un débat sur Internet. Sarko dit non, Ségo oui. Et vous...

— 

François Bayrou propose d'organiser un débat au sommet sur Internet, une idée que nous avons soumise à nos lecteurs. Et le débat autour du débat fait deux grands perdants: Nicolas Sarkozy tout d'abord qui refuserait la confrontation car «au face à face, il serait nul, impossible de garder son sang-froid et il perdrait tout crédit», selon DADOURONRON. On le soupçonne aussi de ne pas vouloir dire «que sa discrimination positive pénalisera la classe moyenne française» (avia32).

Mais, plus surprenant, le candidat centriste à l’orignie de la proposition est également visé: « BAYROU propose a nouveau ce débat (sur internet, ben voyons!!!) car il sait que SARKOZY le refuse. Sinon, il ne l'aurait pas proposé. Segolène ROYAL mettrait BAYROU KO face à ces contradictions, et SARKOZY face à son BILAN depuis 5ans au gouvernement. SARKOZY et BAYROU craignent un débat avec S.ROYAL. C'est pas courageux tout ça car elle tient la route cette nana!!!» (DIABLOTIN)

L’idée semble de plus anti-démocratique à beaucoup d’internautes qui se demandent, comme Next, « Pourquoi internet? Pour écarter certaines parties de la population ? (personnes agées, population n'ayant pas les moyens d'avoir un PC et l'ADSL...) ». Plusieurs commentaires affirment également qu’il est anti-démocratique d’écarter les petits candidats. Ainsi, hurdleur se dit contre le débat sur l’Internet : «Ce n'est pas très égalitaire comme moyen médiatique et ce n'est pas non plus respectueux envers les candidats restants. Les candidats sont au nombre de 12, faut-il le rappeler ?!» Un peu plus loin, le même internaute ajoute, «laissez nous croire qu'il y a encore un peu de respect dans le monde politique, Monsieur Bayrou vous venez de perdre ma confiance» et il signe «un citoyen respectueux des règles et d'une certaine philosophie l'égalité.»

Sur Agoravox aussi, la parole est aux internautes car «il y a plus de 28 millions d’internautes, dont 13 millions d’abonnés ADSL, soit au minimum 50% des foyers français susceptibles de voir sur Internet des images dans de très bonnes conditions», selon Carlo Revelli, patron du site.

Le débat autour du débat continue donc ci-dessous. À vos commentaires citoyens…