Un quart des Français voterait Bayrou

— 

Le candidat de l'UDF François Bayrou s'est rendu mercredi après-midi à l'Institut d'études politiques (IEP) de Lyon pour animer un débat sur le thème "comment dépasser le clivage droite-gauche?", en présence de plus de 600 étudiants enthousiastes.
Le candidat de l'UDF François Bayrou s'est rendu mercredi après-midi à l'Institut d'études politiques (IEP) de Lyon pour animer un débat sur le thème "comment dépasser le clivage droite-gauche?", en présence de plus de 600 étudiants enthousiastes. — Fred Dufour AFP

Ne l’appelez plus troisième homme. François Bayrou continue de grimper dans les sondages. Il est maintenant crédité de 24% des intentions de vote dans un sondage CSA réalisé mercredi, pour «Le Parisien» et «Itélé», une hausse de sept points par rapport à la semaine dernière.

…Plus d’infos à venir sur 20minutes.fr…

Le candidat de l’UDF a mordu sur l’électorat de Nicolas Sarkozy qui perd trois points à 26%, et surtout sur celui de Ségolène Royal, qui n’atteint que 25% des intentions de votes, une chute de quatre points.

La semaine dernière, les deux candidats PS et UMP étaient encore au coude à coude à 29%, et rien, même pas François Bayrou, ne semblait sérieusement en mesure de troubler le duel annoncé.

Contre-attaque

La donne a maintenant changé. Résultat, les états-majors des candidats ont sorti les barbelés. «Paralysie», «crise», «confusion», le socialiste Jean-Marc Ayrault a promis les pires tourments à la France dans le cas d’une victoire de François Bayrou.

Thierry Breton s’en est pris lui au programme économique du candidat: «les mesures qui sont proposées aujourd'hui par François Bayrou ne permettent nullement de réduire la dette de la France.»