«Michel défend des valeurs qui vont permettre au football de masse de se développer»

AFP

— 

Joseph Blatter (président de la Fifa): "Je me félicite de notre prochaine coopération avec Michel Platini, qui m'a accompagné pendant quatre ans comme conseiller. Nous avons la même conception du football qui n'est pas seulement un produit et une entreprise, mais qui a aussi des responsabilités. Ce qui a été décisif dans son élection, c'est la manière dont il a conduit sa candidature, avec classe".
 
Raymond Domenech (sélectionneur de l'équipe de France): "Je suis très heureux pour Michel qui a mené sa campagne avec coeur et passion. Cette élection concrétise son engagement pour le football. C'est une bonne chose pour notre sport que d'anciens joueurs, tel que Michel, s'investissent dans les instances dirigeantes. Michel défend des idées et des valeurs qui vont permettre au football d'élite et de masse de se développer dans tous les pays européens" 
   
Luca Pancalli (commissaire extraordinaire de la Fédération italienne): "Je suis heureux. J'ai rencontré Michel Platini il y a quelques semaines à Rome et j'ai été impressionné par sa personnalité, c'est un grand sportif qui croit dans les valeurs du sport. Il veut l'équilibre entre les intérêts économiques du football et la nécessité de grandir. Il communique sur les valeurs et l'éthique".

Theo Zwanziger, président de la Fédération allemande de football (DFB), qui soutenait ouvertmement le président sortant, le Suédois Lennart Johansson: "Ceux qui critiquent depuis longtemps ont gagné. On verra comment les champions du romantisme social maîtriseront les dures réalités quotidiennes".
   
Franz Beckenbauer, ancien champion du monde allemand: "Il faut respecter le résultat du vote. Nous les Allemands nous avions clairement fait notre choix, mais maintenant la vie continue avec Michel Platini et nous travaillerons correctement avec lui".