Un quart de siècle de sida

— 

L'épidémie de sida s'est stabilisée dans le monde après avoir atteint un pic à la fin des années 1990, a annoncé mardi l'agence de l'ONU chargé de la lutte contre le virus, tout en appelant à redoubler de moyens pour enrayer la maladie dans les pays pauvres.
L'épidémie de sida s'est stabilisée dans le monde après avoir atteint un pic à la fin des années 1990, a annoncé mardi l'agence de l'ONU chargé de la lutte contre le virus, tout en appelant à redoubler de moyens pour enrayer la maladie dans les pays pauvres. — AFP/Infographie

Un quart de siècle s'est écoulé depuis l'apparition d'une nouvelle maladie en 1981 aux Etats-Unis, le syndrome immuno-déficitaire acquis ou sida.

- 1981: Le 5 juin, le CDC (Centers for Disease Control) d'Atlanta (Etats-Unis) révèle, dans son bulletin hebdomadaire, qu'entre octobre et mai 1981, cinq homosexuels ont souffert d'une forme rare de pneumonie frappant habituellement des patients immuno-déprimés, et que deux en sont décédés.
En juillet, le CDC fait état de sarcomes de Kaposi, un cancer rare, chez 26 homosexuels (dont huit sont décédés) et de dix nouveaux cas de pneumonie, ce qui alerte les autorités américaines sur l'apparition d'une nouvelle maladie. Rétrospectivement, des cas seront ensuite retrouvés dès 1978, voire dès 1959.

- 1982 : Le nom de syndrome immuno-déficitaire acquis (sida) est donné à cette maladie et le CDC constate qu'elle peut aussi être transmise par voie sanguine, après la découverte de cas chez des hémophiles et un bébé transfusé.

- 1983 : L'équipe du Pr Luc Montagnier (Institut Pasteur, Paris) isole en janvier le virus du sida, qu'il baptise LAV (Lymphodenopathy Associated Virus).

- 1984 : Le scientifique américain Robert Gallo annonce à son tour avoir isolé le virus du sida, qu'il appelle HTLV-III.

- 1985 : Premiers tests permettant de détecter la contamination des échantillons de sang. Première conférence internationale sur le sida à Atlanta.

- 1986 : L'agent responsable du sida est officiellement appelé virus de l'immuno-déficience humaine (VIH).

- 1987: Commercialisation du premier médicament contre le sida, l'AZT. Le président zambien, Kenneth Kaunda, annonce que son fils est mort du sida en décembre 1986.

- 1991: Le basketteur américain Earvin "Magic" Johnson annonce qu'il est séropositif. Dix millions de personnes dans le monde sont séropositives ou malades du sida, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Inculpation en France de responsables de la transfusion sanguine, les Dr Michel Garretta et Jean-Pierre Allain, dans le cadre d'une affaire de sang contaminé.

- 1993 : Décès du sida du danseur russe Rudolf Noureev.

- 1995-96 : Les autorités sanitaires autorisent deux nouvelles classes de médicaments anti-sida (les antiprotéases et les inhibiteurs non nucléosidiques de la reverse transcriptase) qui permettront des bi ou trithérapies. Introduction de tests mesurant la quantité de virus dans le sang.

- 1997: Le nombre de décès liés au sida baisse pour la première fois depuis 1981 aux Etats-Unis.

- 2000: Les laboratoires pharmaceutiques annoncent une réduction des prix des antiviraux dans les pays pauvres.

- 2001: Le fabricant indien Cipla s'engage à produire des génériques bon marché contre le sida, poussant les multinationales à baisser leurs prix. L'Assemblée générale des Nations unies adopte un plan d'action contre le sida.

- 2002 : Le Fuzeon, premier médicament d'une nouvelle classe d'antiviraux, peut permettre de traiter des malades devenus résistants aux autres traitements.

- 2003 : L'OMS se fixe pour objectif d'offrir un traitement à trois millions de personnes atteintes dans les pays pauvres en 2005, soit la moitié de ceux qui en ont un besoin urgent.

- 2004 : L'Afrique du Sud durement touchée commence à fournir des antirétroviraux gratuits dans les hôpitaux.

- 2005: Le plan de l'OMS n'a finalement permis de traiter que 1,3 million de personnes infectées.