Une annonce qui fait pschitt

Sandrine Cochard

— 

Grands favoris des sondages, Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy sont tous les deux dans l'arène à cinq mois du premier tour de la présidentielle 2007, même si le président de l'UMP doit encore attendre l'investiture officielle de son parti en janvier.
Grands favoris des sondages, Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy sont tous les deux dans l'arène à cinq mois du premier tour de la présidentielle 2007, même si le président de l'UMP doit encore attendre l'investiture officielle de son parti en janvier. — Jack Guez AFP

Un teasing pour rien. Les promesses de « surprises », sensées accompagner l'annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidentielle, ont finalement accouché d'un non-événement. Sur son blog politique
hébergé par 20minutes.fr, le très chiraquien Christophe Carignano raille ainsi une annonce de pochette surprise. «En fin de compte, c'est de la com’ tout simplement rien que de la mauvaise com' qui s'apparente à une curieuse mise en scène d'un candidat à la candidature en mal d'un rebond médiatique. Ça part mal.»

Sur le blog de Versac , la déclaration est traitée comme un non-événement : elle occupe tout juste deux lignes . Les commentaires sont plus bavards et tirent à boulets rouges sur une presse incapable de taire l'annonce de Sarko avant qu'elle ne soit effective : « Cela devait rester confidentiel, mais le ministre de l'Intérieur n'est pas en odeur de Sainteté dans les rédactions. Il n'y avait que Mitterrand capable de faire taire les journalistes. » Béret vert : « hummm, PQR veut bien signifier Presse Quotidienne Régionale?
Apparemment cela devait rester confidentielle et être une surprise. Raté. A se demander si les journalistes n'en ont pas fait exprès, où alors ils sont très maladroit et n'ont pas compris le terme "demandant la plus stricte confidentialité" » Ankou avant d'ajouter : « ou alors c'est voulu... Non seulement les PQR vont en parler, mais aussi les journaux nationaux, trop content d'avoir un "scoop" ... »

De surprises, il n’y en a donc pas eu. Mais elles ont au moins le mérite d'avoir débridé l’imagination des blogueurs. A commencer par Guy Birenbaum qui propose différents scénarios d'explications d¹annonce, du délirant au plus plausible. Le tout accompagné d’un pourcentage de probabilité. Il invite les internautes à faire de même et ces derniers 334 commentaires à 9h10 s’en donnent à coeur joie : « Surprise - Nicolas Sarkozy va à la télé ce soir et déclare : "je n'y vais pas. Je n'en ai plus envie. C'était pour rire". Michèle Alliot-Marie reprend espoir. Bernadette Chirac en est toute retournée. Dominique de Villepin réunit son cabinet de crise. » Jérôme Godefroy ; « Sarkozy se rend au parc des Princes le soir de PSG-Toulouse, occupe la tribune "Boulogne Rouge" (interdite d'accès pour l'occasion) devant une banderole géante "SARKO CHAMPION DE FRANCE EN MAI 2007" et annonce avec un mégaphone son intention de briguer le post de coach de l'equipe de France. Selon des indiscrétions, son adjoint direct serait Georges Freche. » Observateur_alien ; « SARKO et SEGO s'embarquent ensemble dans l'avion de campagne présidentielle affrété par la nouvelle compagnie " low cost " d'Air France. Coût réduits, adhésions bradées à 20 euros, plein de carburant " propre " assuré par Nicolas HULOT...BOOM...explosion en plein vol !
L'entretien de l'appareil avait eté externalisé à une entreprise sous traitante. On avait omis de contrôler les identités des employés lors de l'accès à l'aérogare. Après enquète, des individus louches répondant aux patronymes de JOSPIN et CHIRAC auraient saboté l'appareil. » DESABUSE N°1

Enfin, le blog Présidentielle 2007 s’amuse à rappeler que le choix de Nicolas Sarkozy de s’adresser à la presse quotidienne régionale pour annoncer sa candidature s¹inspire directement d¹un certain… Jacques Chirac, qui avait fait de même en 1995… Avec succès.