Sur le fil des journalistes blogueurs

— 

Toutes les dernières informations sur les élections sont sur le blog politique du New York Times, The Caucus (le comité électoral) , où journalistes et bloggeurs de renom se côtoient pour couvrir la campagne et donner les derniers résultats des urnes.

Autre blog du New York Times, the Empire Zone , est lui axé sur la politique locale et régionale. Le dernier post, un zoom sur Eliot Spitzer, démocrate élu gouverneur de l¹Etat de New York, lui a décerné la palme du plus long discours de victoire.

Sur le site du Washington Post, le blog de l'éditorialiste Dan Froomkins s'interroge sur son blog, White House briefing, sur la capacité de George Bush à travailler avec l'opposition démocrate, soulignant que le président américain a largement ignoré les opinions contraires à la sienne depuis le 11 septembre 2001.

Le blog Political muscle, sur le site du Los Angeles Times est dédié au gouverneur/monsieur muscle de Californie, Arnold Schwarzenegger, ainsi qu'à sa politique locale et régionale. Ce blog propose également des coulisses de l¹élection, avec notamment des photos des candidats attendant les résultats avec leur staff. C'est également sur ce blog que l'on apprend que l'organisation citoyenne et libérale MoveOn.org offre une prime de 250.000 dollars pour toute preuve de fraude lors de ces élections.

La palme revient à CNN qui a réuni le gratin des bloggueurs américains pour une Blog Party. Etaient notamment présents Ann Althouse (Althouse), Alex Pareene alias Wonkette et Joshua Marshall (Talking Points Memo).

En Europe, la BBC  suit avec intérêt les élections américaines de mi-mandat. Un blog leur est même dédié, alimenté par des journalistes de la rédaction.

En France, Laurent Mauriac, le correspondant de Libération à New York propose des coulisses de la campagne, notamment le moment où Karl Rove apprend à George Bush la défaite de son camp pour la Chambres des représentants. Sa consoeur du Monde, Corinne Lesne, correspondante aux Etats-Unis pour Le Monde, raconte que le président américain n'a pas jugé bon d¹attendre les résultats complets des élections : il est en effet allé se coucher avant même de savoir si le Sénat passait au mains des démocrates.