La belle nuit démocrate

Emmanuel Saint-Martin (à New York)

— 

 
  — no credit

Le parti démocrate a remporté comme attendu les élections de mi-mandat en ravissant la Chambre des représentants pour la première fois depuis 12 ans. En janvier, ce sera donc une femme, Nancy Pelosi qui, pour la première fois de l’histoire américaine va devenir speaker (présidente) de la chambre basse.

Et c’est une adversaire résolue, qui l’a à plusieurs reprises traité de menteur, que le président Bush a dû appeler dans la nuit pour, conformément à la tradition, la féliciter…

Le Sénat va-t-il basculer aussi?
Dans l’autre chambre, le Sénat, le résultat est beaucoup plus serré et reste suspendu à une poignée d’élections qui vont se jouer jusqu’au dernier bulletin et sans doute donner lieu à contestations. Au total, les démocrates devaient remporter six sièges de plus que leurs adversaires pour espérer prendre le contrôle. Ils sont parvenus à s’en assurer 4 assez tôt dans le soirée, mais deux autres restaient disputés à 2 heures du matin heure de New York (9 h de Paris).

Hillary Clinton (photo ci-dessus, avec son mari Bill), probable candidate à l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2008, a été triomphalement réélue à son poste de sénatrice de l'Etat de New York.

Deux duels serrés
En revanche, les Démocrates ont rapidement eu une déception dans le Tennessee, où Harold Ford Jr a manqué l’occasion de devenir le premier sénateur noir d’un Etat du sud. La plus serrée des courses a lieu en Virginie, où le sénateur républicain sortant George Allen affrontait un démocrate au profil très conservateur, ancien marine et ancien collaborateur de Ronald Reagan. Au final, seulement quelques milliers de voix (sur plus de 2,3 millions de suffrages exprimés) séparent les deux candidats. Le décompte des voix devrait durer encore ce mercredi, et l’issue se jouer avec les voix des votes par correspondance.

Dans le Montana, le républicain sortant Conrad Burns est au coude à coude défavorable avec le démocrate John Tester. Là aussi, le résultat définitif pourrait ne pas tomber avant plusieurs jours.

Gouvernator II rare rescapé
Pour la course des gouverneurs, où 36 postes étaient en jeu, là aussi les démocrates ont infligé une lourde défaite à George Bush. Pas moins de six Etats ont basculé (le Colorado, l'Arkansas, l'Ohio, l'Etat de New York, du Massachusetts et du Maryland). Dans le Nevada et le Minnesota, les résultats se font attendre. Le gouverneur républicain Arnold Schwarzenegger a été réélu pour un second mandat en Californie.

Référendums
Les électeurs américains étaient aussi appelés à voter pour toute une série de référendum locaux. Notamment dans le Dakota Sud où ils ont voté contre l'interdiction totale de l'avortement. Huit autres Etats se sont prononcés contre le mariage homosexuel.

Contestation
Des problèmes de machines à voter électroniques ont été relevés dans plusieurs Etats, notamment en Ohio, ravivant le cauchemar de l'élection présidentielle de 2000 en Floride. Mais au final, mercredi matin, les armées d'avocats et d'observateurs déployées par les deux partis ne semblaient pas prête à entrer dans l'arène pour contester la victoire des démocrates.

Pour suivre au plus près et en direct les résultats, quelques sites de médias américains et anglais :
CNN
Fox News
New York Times
Washington Post
Los Angeles Times
BBC News
The Guardian