La caméra de Denys Arcand s'invite au prix Goncourt

— 

Une scène du prochain film du cinéaste québécois Denys Arcand, "L'Age des ténèbres", a été tournée lundi pendant la remise des prix Goncourt et Renaudot qui avait pour cadre le restaurant Drouant à Paris, ont constaté les journalistes présents.
Parmi les grands-rendez-vous médiatiques de l'année, la remise de ces deux célèbres prix attire dans ce haut-lieu parisien plusieurs dizaines de journalistes, photographes et caméramen jouant souvent des coudes pour les meilleures places.
Denys Arcand ("Le Déclin de l'empire américain", "Jésus de Montréal", "Les invasions barbares") a souhaité profiter de cette ambiance survoltée et fébrile pour tourner quelques plans, notamment celui où Bernard Pivot, propulsé pour l'occasion porte-parole du Goncourt, remet le prestigieux prix au personnage principal de "L'Age des ténèbres" interprété par le comédien canadien Marc Labrèche.
Retenu à Montréal où le montage a commencé, le cinéaste n'était cependant pas présent pour cette scène, confiée à son assistant-réalisateur.
L'actrice Diane Kruger est également à l'affiche de cette nouvelle comédie teintée de fantastique, annoncée comme une critique en règle de la société canadienne, et produite par l'ancien agent artistique Dominique Besnehard.