Le corps petit David, 14 mois, porté disparu depuis mardi matin à Redon, a été retrouvé jeudi après-midi dans cette petite ville située entre Nantes et Rennes, a indiqué à l'AFP Adrienne Lelièvre, la tante de David.
Le corps petit David, 14 mois, porté disparu depuis mardi matin à Redon, a été retrouvé jeudi après-midi dans cette petite ville située entre Nantes et Rennes, a indiqué à l'AFP Adrienne Lelièvre, la tante de David. — André Durand AFP

A la une

Garde à vue prolongée pour la mère de David

La mère du petit David sera mise en examen samedi matin. L'autopsie de l'enfant montre des signes d'oedème aigu des poumons, signe de mort traumatique, par exemple noyade ou asphyxie

La justice a décidé de prolonger la garde à vue de la mère du petit David retrouvé mort dans un étang de Redon, qui devrait "vraisemblablement" faire l'objet d'une "mise en examen criminelle" samedi matin, a indiqué vendredi après-midi Catherine Denis, procureure-adjointe de la République à Rennes.
La mère de David, Aline Lelièvre, a quitté vendredi après-midi la gendarmerie de Redon (Ille-et-Vilaine) en compagnie de gendarmes qui l'ont amenée à son domicile, a constaté un photographe de l'AFP sur place. Aucune indication n'a été donnée sur les motifs de ce déplacement.
"Nous sommes à l'heure actuelle sur une hypothèse criminelle", a déclaré Mme Denis lors d'une conférence de presse. L'autopsie du corps de l'enfant de 14 mois réalisée vendredi matin à Rennes "donne certains signes de mort donnée volontairement", même si elle "ne permet pas de déterminer une cause de mort évidente", a-t-elle ajouté.
L'autopsie montre des "signes d'oedème aigu des poumons", ce qui est "un signe de mort traumatique, par exemple noyade ou asphyxie", a-t-elle précisé. "Des expertises complémentaires sont en cours et vont demander plusieurs semaines", a encore indiqué la magistrate.
"La garde à vue de la mère a été prolongée. Elle sera déférée vraisemblablement samedi matin devant le parquet, et mise en examen par un juge d'instruction. Le chef d'accusation reste à déterminer, mais ce sera une mise en examen criminelle".
"La mère se dit responsable de la mort de l'enfant" qui s'est déroulée "alors qu'elle se trouvait seule à son domicile", a encore indiqué Mme Denis. Mais "ses déclarations sont trés évolutives" à propos des circonstances du décès de l'enfant, a-t-elle ajouté.
Aline Lelièvre a précisé aux enquêteurs qu'elle s'était débarrassée du corps de David en l'emmenant jusqu'à l'étang sur son propre scooter, selon Mme Denis.
Les enquêteurs n'excluent toutefois pour l'instant encore "aucune hypothèse" concernant d'éventuelles complicités dont la mère aurait pu bénéficier.
Le commandant du groupement de gendarmerie d'Ille-et-Vilaine, le lieutenant-colonel Jean-Piere Chenel, a précisé de son coté durant la conférence de presse que la mère de David "ne motive pas" son acte.
Aline Lelièvre a été placée en garde à vue jeudi soir à la gendarmerie de Redon, quelques heures après la découverte du corps de David dont elle avait signalé la disparition mardi matin aux gendarmes.
La mère avait alors affirmé que l'enfant aurait pu être enlevé lundi soir, alors qu'elle était descendue pour vider sa poubelle et fumer une cigarette au bas du petit immeuble de la périphérie de Redon où elle s'était installée en septembre.