La justice ordonne la fermeture du site de la tribu Ka

— 

La justice examine lundi la demande de fermeture, présentée par l'Union des étudiants juifs de France, du site internet de la tribu Ka, dont le leader tente désormais d'enrôler dans son combat des organisations d'extrême droite avec un discours prônant la "séparation des races" et contre la "mafia sioniste".
La justice examine lundi la demande de fermeture, présentée par l'Union des étudiants juifs de France, du site internet de la tribu Ka, dont le leader tente désormais d'enrôler dans son combat des organisations d'extrême droite avec un discours prônant la "séparation des races" et contre la "mafia sioniste". — Jean Ayissi AFP/Archives

Le juge des référés du tribunal de grande instance (TGI) de Paris a ordonné lundi à Kemi Seba, le leader de la tribu Ka, groupuscule noir extrémiste dissous fin juillet, de rendre inaccessible son site internet en raison du caractère antisémite de son contenu.