Chirac appelle à une conférence sur le Proche-Orient

— 

Le président français Jacques Chirac a appelé mardi à l'ONU à la tenue d'une conférence internationale sur le Proche-Orient afin de "rétablir les conditions de la confiance" entre Israéliens et Palestiniens.
"Le statu-quo n'est plus supportable", a-t-il lancé à la tribune de l'ONU, devant les dirigeants de 191 autres pays, alors que le processus de paix est dans l'impasse. "Devant cette Assemblée, j'appelle le monde à s'engager pour rétablir les conditions de la confiance", a dit M. Chirac.

"Qu'une réunion rapide du Quartette lance la préparation d'une conférence internationale. Je propose que cette conférence établisse par avance les garanties que nous sommes prêts à apporter aux parties dès qu'elles seront parvenues à un accord".
Le président français "propose également qu'elle pose les jalons d'un nouvel avenir au Moyen-Orient, à travers un cadre régional de sécurité collective, l'intégration économique et le dialogue des cultures".

Le quartette (Etats-Unis, ONU, Russie, Union européenne) doit se réunir mercredi à l'Onu, en marge de l'Assemblée générale, mais les divergences entre les Etats-Unis et les Européens devraient à nouveau se manifester. Washington s'est toujours montré réticent à traiter avec un futur cabinet d'union palestinien, dans lequel l'organisation radicale Hamas continuerait de ne pas reconnaître Israël et renoncer à la violence.

Le président français a rappelé "les paramètres" bien connus de la paix: "La coexistence, dans la sécurité, de deux Etats viables, déjà largement admise par les deux peuples; des frontières sûres et reconnues; une solution juste pour les réfugiés comme pour Jérusalem".

"Ne laissons plus les extrémistes dicter leur loi! Aidons peuples et dirigeants à avoir à nouveau l'audace de la paix! Comme Sadate et Begin, Rabin et Arafat avant eux!", a-t-il exhorté les dirigeants de la planète.