Bush accuse Téhéran d'être le principal obstacle vers la paix

— 

Le premier temps fort de l'Assemblée générale de l'Onu sera la journée de mardi où le président américain George W. Bush s'adressera aux délégués des 192 Etats membres, suivi quelques heures plus tard par l'une de ses bêtes noires, Mahmoud Ahmadinejad.
Le premier temps fort de l'Assemblée générale de l'Onu sera la journée de mardi où le président américain George W. Bush s'adressera aux délégués des 192 Etats membres, suivi quelques heures plus tard par l'une de ses bêtes noires, Mahmoud Ahmadinejad. — Paul J. Richards AFP/Archives

Le président américain George W. Bush a accusé mardi le régime de Téhéran d'être le "principal obstacle" vers un avenir meilleur du peuple iranien en cherchant à se doter de l'arme nucléaire, en soutenant le terrorisme et en réprimant les libertés.

Dans son discours devant l'Assemblée générale des Nations unies à New York, M. Bush a affirmé que l'Iran devait renoncer à produire l'arme nucléaire, mais que les Etats-Unis cherchaient une solution diplomatique à la crise.

M. Bush s'est adressé directement au peuple iranien, disant son "respect" et son "admiration" et offrant la perspective que l'Iran et les Etats-Unis soient un jour de "bons amis et des partenaires proches".
"Vous méritez d'avoir la chance de décider de votre propre avenir, d'avoir une économie qui récompense votre intelligence et vos talents et une société qui vous permette d'utiliser votre énorme potentiel", a-t-il dit.
"Le principal obstacle entre vous et cet avenir, c'est que vos dirigeants ont décidé de vous dénier votre liberté et d'utiliser les ressources du pays pour financer le terrorisme, alimenter l'extrémisme et se doter d'armes nucléaires", a-t-il déclaré.