Retour de Juppé : le conseil municipal de Bordeaux démissionne

— 

La majorité municipale UMP-UDF-DVD de Bordeaux a démissionné lundi pour permettre à Alain Juppé de retrouver son fauteuil de maire à la faveur d'une élection municipale anticipée à l'issue de sa période d'inéligibilité, a annoncé le maire de Bordeaux.
La majorité municipale UMP-UDF-DVD de Bordeaux a démissionné lundi pour permettre à Alain Juppé de retrouver son fauteuil de maire à la faveur d'une élection municipale anticipée à l'issue de sa période d'inéligibilité, a annoncé le maire de Bordeaux. — Jean-Pierre Muller AFP

La majorité municipale UMP-UDF-DVD de Bordeaux a démissionné lundi pour permettre à Alain Juppé de retrouver son fauteuil de maire à la faveur d'une élection municipale anticipée à l'issue de sa période d'inéligibilité, a annoncé le maire de Bordeaux.
"L'ensemble du groupe a décidé de démissionner du conseil municipal et nous appelons Alain Juppé à prendre la tête de la liste" de la majorité lors d'élections municipales anticipées dont la date n'a pas encore été fixée, a indiqué le maire Hugues Martin lors d'une conférence de presse.
La majorité municipale a démissionné à l'exception "du maire et des premier et deuxième adjoints" qui continueront à gérer la ville jusqu'à l'élection du prochain conseil.
L'ancien Premier ministre a enseigné depuis l'été 2005 à l'Ecole nationale d'administration publique (ENAP) de Montréal après avoir été condamné en appel le 1er décembre 2004 à 14 mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité dans l'affaire des emplois fictifs du RPR. Il avait alors abandonné tous ses mandats.
M. Juppé s'était réinscrit sur les listes électorales à Bordeaux en décembre et s'est installé à Bordeaux avec sa famille au courant de l'été.
En mars, il avait confirmé qu'il se présenterait aux élections législatives en 2007 dans la 2e circonscription de Bordeaux.