Facebook: Le profil d'un malade du cancer inondé de pubs pour les pompes funèbres

SOCIETE Son compte Facebook s'est retrouvé inondé de publicités ciblées morbides après une simple recherche sur le cancer de la prostate qu'on venait de lui diagnostiquer...

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de Facebook
Le logo de Facebook — Lionel Bonaventure AFP

La publicité ciblée sur Facebook n'avait déjà pas bonne presse en raison de son caractère intrusif dans la vie privée des internautes, et ce morbide exemple de dérive, rapporté par le Daily Mail, ne risque pas d'arranger les choses.

Daniel Kapp a 46 ans, il vit en Autriche et vient d'apprendre qu'il était atteint d'un cancer de la prostate. A l'annonce du diagnostic, ce patron d'une société de consulting en stratégie a souhaité en savoir plus sur sa maladie, et s'est donc penché sur le contenu que lui proposait Google à ce sujet. Sa recherche terminée, l'homme a ensuite constaté que les publicités dispersées sur son profil Facebook avaient totalement changé de nature. Désormais, Daniel Kapp se voit suggérer les services des meilleures pompes funèbres et organisateurs d'obsèques de sa région.

«De très mauvais goût et même scandaleux»

L'homme s'en est évidemment ému sur les réseaux sociaux, notamment via Twitter, et dans la presse autrichienne: «C'est de très mauvais goût et même scandaleux, mais il semble hélas que quiconque rechercherait des informations sur Google au moyen de critères de recherche, tels "espérance de vie" ou "cancer", doive s'attendre à recevoir des annonces publicitaires inappropriées sur les réseaux sociaux.»

 

Si les annonceurs concernés disent ne pas cautionner le procédé, Facebook, lui, assume totalement. «Nous utilisons les cookies de telle sorte que nous (...) puissions vous envoyer les annonces publicitaires qui pourraient vous intéresser», s'est défendu, en toute décontraction, le réseau social.

Vie privée et pub ciblée: L'Europe veut faire plier Facebook