Megaupload: Kim Dotcom autorisé à consulter les documents de l'accusation

A.G. avec AFP
— 

Le fondateur du site de partage de fichiers fermé par le FBI en janvier a été autorisé ce jeudi par la justice néo-zélandaise à consulter les documents de l’accusation, rapporte l’AFP. Alors que les Etats-Unis souhaitent le juger pour violation de droits d’auteur, Kim Dotcom pourra ainsi mieux préparer sa défense en prévision de l’audience qui doit déterminer s’il sera extradé ou non, prévue en mars 2013. La Cour a estimé que sans ces informations, la justice priverait l’homme de 38 ans d’une «audience équitable», indique l’agence de presse.

Kim Dotcom, de son vrai nom, Kim Schmitz, avait été arrêté en janvier à Auckland en Nouvelle-Zélande, à la demande du FBI. Le fondateur de Megaupload, créé en 2005, avait été libéré sous caution un mois plus tard.  Les Etats-Unis l’accusent ainsi que plusieurs autres responsables d’avoir amassé 175 millions de dollars de manière frauduleuse, à travers le partage de copies piratées de films ou d’autres contenus protégés par des copyrights.

Plus tôt cette semaine, Kim Dotcom a pourtant annoncé le retour de Megaupload ainsi que le lancement de MegaBox, un service commercial permettant aux artistes de vendre directement leurs œuvres.