Brevets: Apple et Microsoft ont conclu un accord secret

A.G.

— 

Si Samsung tremble souvent face à Apple, Microsoft n’a pas de quoi s’inquiéter. Lundi, dans le cadre du procès Apple-Samsung qui se déroule en Californie depuis début août, un responsable de la firme à la pomme a révélé que cette dernière avait passé un accord avec l’entreprise de Redmond. Apple a vendu à Microsoft le droit d’utiliser plusieurs de ses brevets portant sur le design en échange d’un «accord de non-clonage», qui garantirait la firme à la pomme que les téléphones Windows Phone et futures tablettes sous Windows 8 ne ressembleraient pas à ses iPhone et iPad. C’est notamment pour cette raison que le système d’exploitation des Windows Phone présente une interface radicalement différente de ce que font Apple et Google avec Android.

Boris Teksler, le patron des brevets chez Apple, a également indiqué qu’Apple avait proposé un accord similaire à Samsung en 2010 mais que le Sud-Coréen avait refusé.