Navigation : TomTom Go 910, un must, oui, mais la note est salée

©2006 20 minutes

— 

La Rolls des systèmes de navigation nomades est arrivée. Son nom : Go 910. Haut de gamme du néerlandais Tomtom, ce modèle voit son écran passer du format 4/3 au 16/9e. Mais les vraies innovations se cachent sous le capot. En plus de son disque dur de 20 Go, de sa cartographie européenne, américaine et canadienne, l'appareil lit aussi photos et fichiers musicaux, peut piloter un iPod et faire office de kit mains-libres. Impressionnant.

Pas autant que « Text to Speech », le nouveau procédé de guidage vocal mis au point par Tomtom. D'une grande précision, la voix indique jusqu'au nom des rues, ce qu'aucun PND ne proposait encore. Exemple : « Dans 200 mètres, tournez à droite, rue de la Liberté. Au numéro 9, vous êtes arrivé. » Outre le bond technologique, le constructeur insiste sur l'avantage de l'appareil en termes de sécurité routière. « Notre but est d'éviter au maximum au conducteur de regarder l'écran », précise-t-il.

Comme ses cadets, le Go 910 offre un accès payant à l'info trafic via un mobile Bluetooth et des connexions GPRS. Il permet aussi – et c'est nouveau – un accès gratuit au TMC (Trafic Media Channel). Faute de goût : il faut s'acquitter, en plus du Go 910 vendu 699 e, d'une antenne optionnelle à 99 e pour y accéder. Soit une addition deux fois plus élevée que pour un GPS standard avec TMC.

Christophe Séfrin