Zynga veut trouver l'amour en dehors du pré Facebook

JEU VIDEO L'éditeur a annoncé le lancement de sa propre plateforme...

P.B.

— 

Words with Friends et CityVille, deux succès de Zynga.
Words with Friends et CityVille, deux succès de Zynga. — DR

Zynga peut-il exister en dehors du cocon protecteur de Facebook –et surtout de ses 850 millions d'utilisateurs? Le roi du «social gaming» aura bientôt la réponse: jeudi, il a annoncé le lancement de sa propre plateforme de jeux, sur Zynga.com, en version bêta, «dans les prochains jours».

Le portail donnera accès «aux meilleurs jeux sociaux, et à plus de monde avec qui jouer», précise Mark Pincus, le controversé PDG de Zynga. Pour commencer: Words with Friends, CastleVille, Zynga Poker, Hidden Chronicles et CityVille.

 

Un portail ouvert aux autres développeurs

Zynga va en effet jouer les éditeurs et ouvrir sa plateforme à d'autres développeurs, moyennant une commission. Ces derniers auront non seulement accès au portail, mais il bénéficieront également des outils d'analyse sociaux de Zynga sur l'activité des utilisateurs.

 

Autre source de revenus, Zynga pourra diffuser de la publicité sur son site, que ce soit pour des réclames ou des biens virtuels, grâce auxquels Zynga a fait fortune.

 

Le cordon pas coupé avec Facebook

D'abord, les jeux Zynga –qui représentent 10% des revenus de Facebook– continueront d'être accessibles sur le réseau social. Surtout, même sur Zynga.com, le développeur utilisera les crédits Facebook comme monnaie –à cause d'un accord signé en 2009 pour cinq ans. Facebook servira également de carte d'identité pour se connecter.

 

Zynga a déjà réussi à prouver sur smartphone qu'il était capable de réussir sans les petites roues Facebook. En sera-t-il de même sur le Web? Les investisseurs semblent optimistes: l'action du groupe gagnait près de 10%, jeudi après-midi. Depuis son introduction en Bourse, le titre Zynga a pris 50%. Désormais, l'entreprise est valorisée à 10 milliards de dollars. C'est deux fois plus que le géant Electronic Arts.

 

Jouez-vous aux titres de Zynga? Irez-vous sur leur site Web, ou préférez-vous rester dans l'enceinte de Facebook?