Les Français sont-ils prêts pour les livres numériques?

WEB Selon une étude de l'institut GFK, les Français sont encore très attachés aux biens culturels physiques...

C.Pski

— 

A Saint-Jeannet, la 4e H est dotée de tablettes Android Memup, moins chères que les iPad.
A Saint-Jeannet, la 4e H est dotée de tablettes Android Memup, moins chères que les iPad. — A. SELVI / ANP / 20 MINUTES

Selon le baromètre REC+ de l'institut GFK, les Français resteraient encore très largement attachés aux biens culturels physiques, au premier rang desquels: le livre papier. Les Français préfèrent encore acheter les livres en papier plutôt que leurs versions numériques.

«Seulement 19% des personnes interrogées par GFK admettent avoir téléchargé des livres numériques alors que 82% d’entre elles disent avoir acheté des livres papier, au cours de l’année 2011», selon Livres Hebdo. «Pendant cette période, la consommation de livres des Français s’est élevée, en moyenne, à 94,60 euros. Le marché du livre numérique a donc encore du mal à décoller en France».

Paradoxe

L’usage des tablettes augmente pourtant de façon exponentielle en France. La semaine dernière, une autre étude GFK montrait que 1,45 million de tablettes tactiles ont été vendues en France en 2011, seulement pour les particuliers. Au total, près de deux millions de tablettes sont utilisées en France. Et l’achat de tablettes supplante celui d’ordinateurs de bureaux. Et 2012 devrait renforcer le phénomène.

Mais ce n’est pas pour la lecture de livres numériques que ces achats de tablettes sont faits. Une étude d’octobre dernier soulignait que surfer sur Internet reste le premier usage. (84% des sondés); consulter l’actualité arrive en deuxième position (76% des sondés). La lecture de livres numériques ne figure pas encore dans les priorités. Cela laisse encore un peu de latitude aux éditeurs pour effectuer leur mutation. Car cela ne devrait tarder