L'affaire Megaupload versus Universal Music Group prend une tournure singulière

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

L’affaire qui opposait Universal Music à Megaupload prend une tournure inhabituelle sur fond de clip faisant la promotion du site de partage et de streaming.



Le clip vidéo nommé « Megaupload Mega Song » avait ulcéré les majors puisqu’on y voyait la crème des chanteurs américains y faire la promotion de Megaupload.

Certains chanteurs étaient notamment sous contrat avec Universal. Ils n’en fallait pas moins pour que la major fasse en sorte que la vidéo soit retirée de YouTube. Selon Universal, le clip violait le copyright.

Megaupload avait alors porté plainte contre Universal en avançant les contrats signés par les artistes. Toutefois, le site de partage retire sa plainte contre Universal Music Group mais ne manque pas de souligner que le retrait de son clip de YouTube témoigne d’un abus sans fondement. Elle se réserve également le droit de porter plainte contre Google (propriétaire de YouTube) qui a cédé à UMG en acceptant de retirer le clip. Et surtout la plainte est maintenue contre les personnes qui ont participé directement au retrait du clip de YouTube.

Megaupload Mega Song avait pour vocation de donner une bonne image du site et l’arrêt de sa diffusion sur YouTube a eu un effet négatif sur ceux qui cherchaient à le voir.

Toutefois, l’image de Megaupload a été largement plus écornée jeudi soir lorsque des raids policiers ont permis d’arrêter le fondateur du site ainsi que ses collaborateurs les plus proches.

Il n’en reste pas moins que la facilité déconcertante avec laquelle UMG a pu faire retirer le site n’est pas pour réjouir ceux qui sont pour la liberté d’expression.


[hollywoodreporter]