If I die: Préparer l'annonce de sa mort sur Facebook

20minutes.fr

— 

Vous n'avez pas 30 ans, mais comme votre banquière vous a fait peur, vous avez déjà souscrit à une assurance vie en mode #prévoyance. Mais des funérailles, ça ne se prépare pas qu'en choisissant entre l'acajou et le chêne pour son cercueil. La startup israélienne Wilook permet, grâce à l'app If I die (Si je meurs), d'enregistrer des messages (textes ou vidéos) qui seront publiés après votre décès. Après les articles de Mashable il y a dix jours et surtout du Huffington Post ce mercredi, plusieurs milliers d'internautes commencent à préparer leur dernier message, en mode «Si vous lisez ceci, c'est que je suis déjà mort».

Il suffit de choisir trois contacts de confiance (comprendre des vrais amis qui ne risquent pas de cliquer sur «unfriend» dans 10 ans) dont le rôle sera de vérifier et d'officialiser votre mort. Ensuite, les messages préparés peuvent être publiés d'un coup ou selon un planning prévu à l'avance. En espérant a) que Facebook ne soit pas devenu le nouveau MySpace dans 50 ans et b) que la base de données ne se fasse pas pirater avant l'heure pour ne pas devoir expliquer un message type «j'aurais dû coucher avec Ludivine» à sa femme.