Des Anonymous jouent les Pères Noël en piratant des informations bancaires

HIGH TECH Le collectif de pirates s'est attaqué au site de la société d'intelligence économique et de renseignement Stratfor le 24 décembre et a utilisé les numéros de cartes de crédit de ses clients pour faire des dons à diverses ONG...

Anaëlle Grondin

— 

Une image du film «V for Vendetta», repris comme symbole par le groupe de hackers Anonymous.
Une image du film «V for Vendetta», repris comme symbole par le groupe de hackers Anonymous. — WARNER BROS

La trêve de Noël n’existe pas chez les Anonymous. Des pirates informatiques se réclamant du groupe d’hacktivistes ont sévi samedi, jour de réveillon, d’après le site spécialisé Mashable. Après s’être attaqué par le passé à l’église de Scientologie, Visa, Mastercard ou encore eBay, ils s’en sont pris pour les fêtes au cabinet privé Stratfor, basé à Austin au Texas (Etats-Unis). La société, parfois surnommée «The Shadow CIA», fournit des analyses politiques, économiques et militaires à des clients, dont la liste est confidentielle.

Enfin, plus si confidentielle que cela depuis samedi, puisque les hackers l’ont fièrement publiée sur Twitter après avoir défacé le site (détourné sa page d’accueil), avec le commentaire suivant: «Serait-ce la «liste des clients privés» de Stratfor? Et quel genre d’informations pensez-vous que nous avons sur eux? #Antisec #lulzxmas». Il s’agirait principalement de leurs numéros de cartes de crédit, leurs adresses et leurs mots de passe, selon l’agence de presse AP. Pas moins de 4.000 numéros de cartes auraient été dérobés au total et les pirates clament avoir récolté 200 gigaoctets de données. Parmi les clients de Stratfor qui pourraient se trouver dans une mauvaise posture se trouvent l’armée de l’air américaine, plusieurs médias comme FoxNews, Al-Jazeera et MSNBC, la police de Miami, ou encore Apple et Microsoft.

Plus d’un million de dollars distribués à des bonnes oeuvres

L’objectif pour ces hackers? L’un d’entre eux a expliqué à AP  qu’ils souhaitaient dérober de l’argent sur plusieurs de ces comptes pour faire des dons pour Noël. Plus d’un million de dollars ont été distribués à des bonnes œuvres comme la Croix Rouge, l’ONG Care ou Save the Children, selon les hackers. Pour prouver que les transactions ont bien été faites à ces ONG, plusieurs reçus ont été publiés sur le compte Twitter des Anonymous. Certains clients de Stratfor ont par ailleurs confirmé à AP que des transactions non autorisées avaient été réalisées avec leur carte bancaire. Un Texan, par exemple, s’est rendu compte vendredi que son compte avait été utilisé à cinq reprises pour faire des dons à diverses ONG, pour un montant total de 700 dollars.

Pour les hackers, le piratage de ces données aurait été un jeu d’enfant: ils expliquent qu’étonnamment le cabinet n’avait pas crypté ses fichiers. Voilà qui devrait embarrasser la société si cette erreur est avérée. S’il ne s’est pas encore prononcé sur ce point, le patron de Stratfor, George Friedman, qui ne s’attendait sûrement pas à cette attaque ce week-end, a envoyé un e-mail à ses abonnés : «Stratfor et moi prenons cet incident très au sérieux. La relation de Stratfor à ses membres et, en particulier, la confidentialité de leurs données, nous importent beaucoup. Nous collaborons étroitement avec les forces de l’ordre dans leur enquête et nous les aiderons à identifier les individu(s) responsables.»

Prochaines cibles? Les stars

En attendant, les attaques ne sont pas encore terminées ont prévenu des Anonymous, qui comptent s’en prendre à des stars du showbiz qui roulent sur l’or. Lady Gaga, Kim Kardashian et Justin Bieber, prochaines cibles, ont intérêt à surveiller leurs comptes de près.