Enfin une solution au problème d'autonomie des voitures électriques ?

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Si aujourd’hui les voitures électriques disposent d’une autonomie qui dépasse péniblement les 200 km, des chercheurs japonais de l’université de Technologie de Toyohashi affirment avoir trouvé la solution pour fournir de l’énergie en continu.

La route ! 

Nombreux sont ceux à travailler sur l’avenir de l’automobile et plus précisément l’après pétrole. Mais force est de constater qu’à l’heure actuelle les énergie renouvelables ne sont pas en mesure de remplacer complètement l’essence. Certes les véhicules électriques commencent à s’imposer, mais plusieurs problèmes importants subistent: l’autonomie est insuffisante, le rechargement laborieux et le risque d’incendie pour les batteries lithium-ion est élevé.

Néanmoins chaque jour des progrès sont réalisés. C’est ainsi que des ingénieurs de l’Université de Technologie de Toyohashi affirment pouvoir utiliser la route pour fournir suffisamment d’énergie aux véhicules.

Mais c’est bien sur me direz-vous ; une voiture est toujours en contact avec la route, pourquoi n’y a-t-on pas pensé plus tôt ?

Bonne question. Toujours est-il que le procédé est prometteur. Alors que les véhicules électriques se rechargent aujourd’hui à l’arrêt, les japonais ont élaboré une technique permettant de les recharger pendant qu’ils roulent.

Grâce à des plaques de transmission en métal placées sous le revêtement de la route et des récepteurs en métal, eux aussi, installés dans les pneus des véhicules, le simple fait de rouler permet de recharger les batteries électriques par induction. Direction la poubelle pour les câbles, place aux ondes.

Les premiers tests ont démontré la faisabilité de ce procédé. Le transfert d’énergie entre la route et l’automobile est tout à fait possible. Reste à finaliser le concept et à le mettre en place à grande échelle. Si à première vue cela peut paraitre couteux, il faut bien se dire que l’installation des stations de rechargement l’est tout autant.

Le principal problème sera en fait celui des ondes. D’une part il faudra veiller à ce qu’il n’y ait pas d’interférences avec les appareils électroniques, d’autre part nous ne savons toujours l’impact qu’elles ont sur la santé.

[Toyohashi]